https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/12/12/feature-04

×
×
Terrorisme |

Une attaque à la roquette vise une base irakienne abritant les forces américaines

AFP

image

Des membres des Forces de mobilisation populaire (FMP) marchent lors d'une procession funéraire pour Wissam Alyawi, un des principaux commandants de la faction Assaib Ahl al-Haq soutenue par l'Iran et qui fait partie des FMP, dans la capitale irakienne Bagdad le 26 octobre 2019. [Ahmad al-Rubaye / AFP]

Deux roquettes ont été tirées sur une base militaire abritant des troupes américaines près de l'aéroport de Bagdad, lors de la 10e attaque de ce type depuis octobre, a annoncé l'armée irakienne jeudi 12 décembre.

L'attaque qui a eu lieu la nuit n'a fait aucun blessé, et survient aprèsune attaque lundi sur la même base, qui a blessé six membres de la force d'élite antiterroriste irakienne, dont deux grièvement, selon l'armée.

Les États-Unis ont exprimé une inquiétude croissante concernant le nombre d'attaques contre des bases américaines et des missions diplomatiques, dont plusieurs ont été imputées à des milices entraînées par l'Iran.

Des sources sécuritaires ont lié au moins une attaque la semaine dernière au Kataib Hezbollah, une puissante milice irakienne proche de Téhéran et mise sur liste noire par Washington.

L'Iran exerce une grande influence sur l'Irak, en particulier parmi les Forces de mobilisation populaire (FMP), qu'il a largement organisées et entraînées.

Un responsable américain de la défense a déclaré à l'AFP que les tirs de roquettes faisaient de la PMF une menace plus grande pour la sécurité des troupes américaines en Irak que "l'État islamique en Irak et en Syrie" (EIIS), que les États-Unis ont promis d'aider Bagdad à éliminer.

Vendredi, les États-Unis ont imposé des sanctions à trois hauts responsables de la FMP.

Aimez-vous cet article?
1
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire