Sécurité

Les forces irakiennes tuent des dizaines d'éléments de l'EIIS en Syrie

Par Khalid al-Taie

image

Un avion de combat F-16 irakien se prépare à décoller pour une mission d'entraînement sur cette photo, publiée en ligne le 25 novembre. [Photo fournie par le commandement de l'armée de l'air irakienne]

Des avions de combat irakiens ont bombardé mardi 11 décembre la ville syrienne d'Al-Soussa, où une réunion de "l'État islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) avait lieu, tuant des dizaines d'éléments du groupe, a annoncé le ministère irakien de la Défense.

Les avions de guerre irakiens F-16 ont visé des bases de l'EIIS sur le territoire syrien frontalier de l'Irak, a déclaré à Diyaruna le porte-parole du ministère de la Défense, le Général Tahseen al-Khafaji.

"Les avions ont bombardé intensément deux cibles terroristes dans la ville syrienne d’Al-Soussa", a-t-il ajouté.

"Le bombardement a d’abord touché un groupe de dirigeants et de membres de l’EIIS, faisant environ 30 morts", a-t-il indiqué.

image

Un escadron d'avions de combat irakiens participe à une sortie aérienne le 21 novembre. [Photo fournie par le commandement de l'armée de l'air irakienne]

"Des frappes aériennes supplémentaires contre des sites terroristes dans la même région ont tué au moins 13 terroristes, y compris des éléments du bataillon d'Inghimassi [suicidaire] qui se préparaient à s'infiltrer en Irak et à mener des attaques terroristes", a poursuivi al-Khafaji.

L'attaque aérienne était basée sur "des données précises provenant de sources de renseignement spéciales", qui étaient associées à des informations échangées avec la partie syrienne, a-t-il ajouté.

"Les informations que nous avons reçues indiquaient que les éléments de l'EIIS prévoyaient de se rencontrer pour planifier leurs attaques", a-t-il expliqué, ajoutant que les frappes aériennes avaient frappé" au moment exact de la réunion", afin d'éliminer de nombreux terroristes à la fois.

"Grâce à cette opération préventive et de qualité, nous avons pu contrecarrer de nombreux crimes que l'ennemi prévoyait de commettre sur notre territoire par l'intermédiaire de ses combattants inghimassi", a dit al-Khafaji.

Les forces aériennes irakiennes ont mené cette année plusieurs attaques contre l'EIIS en Syrie.

L’opération de mardi est la deuxième du genre depuis que l'EIIS a repris les villes de l'est de la Syrie des mains des Forces démocratiques syriennes (FDS)à la fin du mois d'octobre.

Le 20 novembre, des avions de guerre irakiens ont bombardé des sites où des combattants de l'EIIS avaient été retranchés à al-Soussa et à al-Baghouz en Syrie.

"Lorsque nous apprenons connaissance d'une menace terroriste pour notre sécurité, nous n'hésiterons pas à diriger les frappes les plus sévères pour la supprimer, désarmer l'ennemi et couper toutes ses sources d'approvisionnement et de financement", a souligné al-Khafaji.

Aimez-vous cet article?

7 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500

Paix à nos frères irakiens! Que Dieu vous récompense bien! Nettoyer l'Irak, la Syrie et le reste des pays et territoires de la saleté des éléments de "l'État islamique en Irak et en Syrie" (EIIS).

Répondre

Vive les héros! Vive les Faucons de l'air!

Répondre

Bien!

Répondre

C'est mieux d'entendre de telles nouvelles.

Répondre

Dieu est aux côtés des patients. L'Irak et la Syrie sont dans la même ligne, et les mains de l'EIIS veulent toujours la destruction pour les peuples du monde. Ils n'ont rien à voir avec l'humanité. J'espère que les hommes libres du monde feront attention et seront à la hauteur de la responsabilité pour préserver la dignité humaine. Salutations.

Répondre

Que Dieu donne la victoire à l'armée de l'air et à tous les honnêtes gens!

Répondre

Bien publié!

Répondre