Politique

La Russie recrute des centaines de jeunes pour les milices de Daraa

Waleed Abou al-Khair au Caire

image

De nouvelles recrues de la milice du 5e Corps appuyée par la Russie participent à une cérémonie de remise des diplômes dans la ville syrienne de Bosra al-Sham. [Photo fournie par la Ligue libre de Horan]

Les forces russes stationnées dans la province de Daraa, dans le sud de la Syrie, ont renforcé les rangs des milices qui leur sont affiliées par des centaines de nouvelles recrues, a indiqué un activiste local.

Elles ont recruté des centaines de jeunes de la province, qui ont achevé leur entraînement dans les camps de l’armée russe et ceux opérés par la milice du 5e Corps épaulée par la Russie, a expliqué à Diyaruna Joumaa al-Masalmeh, un activiste de Daraa.

Cette augmentation des forces intervient dans un contexte de hausse des tensions dans la province à la suite d’une vague d’assassinats, d’attentats à la bombe et d’opérations militaires qui ont fait plus de 400 victimes civiles et ont tué de nombreux militants.

Une cérémonie de remise des diplômes organisée pour les nouvelles recrues dans la ville de Bosra al-Sham, dans la campagne de l’est de Daraa, a été marquée par les chants et des slogans hostiles au régime, a-t-il expliqué.

image

De nouvelles recrues assistent à la cérémonie de remise de leurs diplômes à Daraa avant de rejoindre la milice du 5e Corps affiliée à la Russie. [Photo fournie par Daraa 24]

image

Des leaders tribaux de Daraa et des officiers russes assistent à une cérémonie de remise des diplômes aux recrues de la milice du 5e Corps, où un drapeau hostile au régime syrien est ostensiblement déployé. [Photo fournie par la Ligue libre de Horan]

Ces nouvelles recrues ont été assignées à des unités du 5e Corps, commandé par Ahmed al-Aouda, qui a récemment annoncé qu’il était en train de mettre sur pied un nouveau groupe militaire qui regroupera tous les groupes armés de la région de Daraa et de Horan.

Ce nouveau groupe régional sera baptisé l’Armée unifiée de Horan.

La Russie ambitionne de rassembler toutes les forces qui sont alignées sur elle au sein de cette nouvelle entité, a poursuivi al-Masalmeh, dans le but d’assurer le contrôle intégral de la région.

Elle cherche à affaiblir l’influence des forces du régime syrien et des milices affiliées au Corps des Gardiens de la révolution islamique d’Iran (CGRI), a-t-il ajouté.

Forte détérioration de la sécurité

Ces dernières heures ont connu une forte détérioration de la sécurité, après qu’un groupe loyal au CGRI eut lancé un raid contre le domicile de Fawzi al-Nassar, un ancien dirigeant de l'opposition syrienne dans la ville d’al-Sanamayn, a ajouté al-Masalmeh.

Al-Nassar, réconcilié avec le régime syrien, a été tué en compagnie de quatre autres personnes qui se trouvaient à son domicile au moment de ce raid, a-t-il expliqué.

Cette attaque a été suivie par un attentat à la bombe perpétré contre un véhicule militaire appartenant à la 9e division (Forces de Nimr) du régime syrien, qui a tué trois soldats, et l’assassinat de Qahtan Qaddah, qui était proche du CGRI, a-t-il précisé.

Ziad Bardan, un ancien membre de l’opposition de la ville de Daraa, a également été tué.

Outre ces raids et ces assassinats, plusieurs incidents ont impliqué des tirs d’armes à feu et des jets de grenades, ainsi que des attaques contre les positions du régime et des postes de contrôle, a-t-il indiqué, notamment dans la région de Naoua dans la campagne de Daraa.

Ils ont inclus l’assassinat mercredi 29 juillet du chef du détachement de sécurité militaire dans la province de Daraa, ainsi que de plusieurs miliciens fidèles au CGRI, a poursuivi al-Masalmeh.

Des dizaines de tentatives d’assassinats et d’affrontements ont eu lieu ces trois derniers mois, a-t-il conclu, qui ont entraîné la mort de près de 400 personnes, à la fois civils et militants.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)