Terrorisme

Une milice liée à l'Iran harcèle les habitants de la plaine de Ninive

Par Faris al-Omran

image

Des membres de la 30e milice soutenue par l'Iran, affiliés à Hashd al-Shabak, sont accusés de harceler des habitants de la région de la plaine de Ninive. [Photo diffusée sur les réseaux sociaux]

La milice Hashd al-Shabak soutenue par l'Iran continue de harceler les habitants de la plaine de Ninive dans le but de consolider son influence dans la région, a déclaré mardi 14 juillet le journaliste et analyste politique irakien Ziad al-Sinjari.

La milice, dirigée par le commandant de la 30e brigade Waad Qado (Abou Jaffar al-Shabaki), cherche à contrôler la zone stratégique de la plaine de Ninive - qui se trouve sur la route menant à la frontière entre l'Irak et la Syrie - pour servir l'agenda de l'Iran, a-t-il dit à Diyaruna .

Elle le fait en effectuant un changement démographique, a déclaré ce natif de Ninive.

Basée dans la province de Ninive, Hashd al-Shabak est affiliée à la 30e brigade des Forces paramilitaires de mobilisation populaire (FMP).

Dimanche, le bureau de Masrour Barzani, Premier ministre de la région kurde, a condamné les actions des "groupes armés" dans la région de la plaine de Ninive, affirmant qu'ils empêchent les familles déplacées qui ont fui vers la région kurde de retourner dans leurs régions d'origine.

Les groupes armés ont "mis en place des prisons secrètes, conquis les terres des citoyens et incendié leurs maisons et leurs propriétés", a-t-il dit.

Changement démographique forcé

Les éléments de la milice "font pression sur les résidents déplacés de la plaine de Ninive pour qu'ils restent dans les camps en menaçant de les poursuivre et de les arrêter s'ils décident de rentrer chez eux", a déclaré al-Sinjari.

Ceux qui reviennent font de plus en plus état de tentatives d'extorsion de la part de membres de la milice armée, a-t-il indiqué.

Ils ne sont pas autorisés à reconstruire leurs maisons et leurs propriétés tant qu'ils n'ont pas rendu hommage à la milice, a-t-il dit, même s'ils possèdent des permis de construire officiels et des titres de propriété de leurs biens.

"Cela vaut également pour les entrepreneurs et les propriétaires de projets commerciaux et d'investissement; tout le monde doit payer, sinon la milice leur fera du mal", a expliqué al-Sinjari.

Les miliciens de Hashd al-Shabak gardent toujours le contrôle de la principale route commerciale qui va d'Erbil aux régions de l'ouest de Ninive telles que Tal Afar et Sinjar, a-t-il dit, et ils extorquent de l'argent aux chauffeurs de camions qui cherchent à passer.

La milice remplit également ses coffres en construisant des complexes résidentiels et en appliquant des politiques qui conduisent à des changements démographiques, dans le but de modifier la diversité ethnique de la plaine de Ninive, a-t-il ajouté.

Servir l'agenda iranien

Dans le cadre de ses efforts pour renforcer l'influence de l'Iran dans la région, la milice a ouvert une école portant le nom de l'ancien chef suprême iranien Ruhollah Khomeini, a-t-il déclaré.

"La milice a mis en place des dizaines de centres de détention illégaux détenant des personnes sous divers prétextes", a signalé al-Sinjari, notant que "personne n'ose s'approcher [des centres] pour s'enquérir de leurs proches détenus, de peur d'être eux-mêmes arrêtés".

Hashd al-Shabak prend ses ordres directement du Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI) iranien et ne se conforme pas aux directives de l'État irakien, a-t-il déclaré.

"Elle a défié la décision du gouvernement précédent et a refusé de quitter son siège et de le remettre à l'armée irakienne", a-t-il ajouté.

La milice continue de s'imposer comme une force au-dessus de la loi et ne respecte pas le système judiciaire irakien ni les institutions officielles, a souligné al-Sinjari.

"Il s'agit d'un groupe dangereux et le gouvernement devrait prendre des mesures pour limiter ses activités nuisibles à la société", a-t-il déclaré.

Plus tôt cette année, les habitants de la plaine de Ninive ont organisé des manifestations pour demander que les milices soient chassées de leur région.

La plaine de Ninive se trouve au nord et à l'est de la ville de Mossoul et comprend plusieurs villes, notamment Bartella, Bashiqa, Tal Keyf, al-Abbasiya, Kawjali, Tal Saqf et al-Shallalat.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)