Sécurité

Les forces irakiennes et les tribus détruisent trois maisons de repos de l'EIIS dans l'Anbar

Khalid al-Taie

image

Des soldats irakiens lors de la huitième phase de la campagne Volonté de victoire, qui a inclus le ratissage du désert à l'ouest du lac al-Tharthar fin décembre 2019. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Les forces irakiennes, soutenues par des combattants tribaux, ont lancé une nouvelle opération de sécurité lundi 17 février pour débarrasser les zones désertiques de la province de l'Anbar des derniers membres de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS).

« Les forces du commandement des opérations d'al-Jazeera et de la 7e division de l'armée ont lancé conjointement avec des combattants tribaux une opération pour nettoyer le désert de l'Anbar », a fait savoir à Diyaruna le commandant tribal de l'Anbar, Cheikh Qatari Samarmad al-Obeidi.

L'opération de bouclage et de recherche couvrira la périphérie d'al-Baghdadi et de Haditha vers le lac al-Tharthar, au nord de l'Euphrate, a-t-il précisé.

Cette opération a pour but de « détecter et détruire les bases de l'EIIS et de limiter leur présence dans le désert », a-t-il ajouté.

image

Les forces irakiennes contrôlent l'identité des habitants des zones proches du lac al-Tharthar. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Jusqu'à présent, trois maisons de repos de l'EIIS ont été découvertes et détruites près du village d'Umm Jamal, selon al-Obeidi.

Des avions militaires ont effectué trois parachutages dans différentes zones isolées afin d'y effectuer des recherches, a-t-il ajouté.

Des unités militaires ont également « vérifié l'identité de tous les bergers, pêcheurs et habitants du désert pour s'assurer qu'aucun terroriste ne se cachait parmi eux », a-t-il indiqué.

Renseignements cruciaux de la part des habitants

« Les habitants ont été très coopératifs avec les forces de sécurité et leur ont fourni un soutien total pour les aider à réussir leur mission », a déclaré al-Obeidi.

Cette opération fait partie « d'une série d'opérations militaires menées sur la base d'informations reçues des bergers et des bédouins par les services de renseignement et de sécurité », a noté al-Obeidi.

Ces informations ont conduit ces derniers mois à « la neutralisation de trois dirigeants de l'EIIS qui tentaient de s'échapper à moto dans le désert à l'ouest d'al-Tharthar », a-t-il rapporté.

«Elles ont également permis de tuer le wali de l'EIIS dans la province de Salaheddine alors qu'il se trouvait dans la région d'al-Matjaat, au nord de la ville de Raoua », a-t-il poursuivi.

« Plus de sept opérations réussies ont été menées contre l'EIIS dans les oueds d'Houran, Samil, al-Qathf et al-Dabaa, aidées par les renseignements de la population locale », a-t-il déclaré.

« La zone désertique qui s'étend au nord de l'Euphrate est le théâtre de campagnes continues pour traquer les éléments restants de l'EIIS », a déclaré al-Obeidi, ajoutant en conclusion que les efforts militaires dans cette région « ne donnent pas aux terroristes la possibilité de se stabiliser et de se regrouper ».

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)