Sécurité

Le régime syrien reprend le contrôle de l'autoroute M5

Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Un membre des Casques blancs inspecte un véhicule touché par une frappe aérienne dans la campagne à l'ouest de la province d'Alep. [Photo fournie par la défense civile syrienne]

Mardi 11 février, les forces du régime syrien ont pris le contrôle total d'une autoroute clé qui relie les quatre plus grandes villes du pays.

L'autoroute M5, qui relie Damas à Alep en passant par les villes de Homs et de Hama, était depuis des années une cible essentielle du régime.

Le régime syrien et ses alliés ont repris ce mardi la zone de Rashidin al-Rabea proche d'Alep, a fait savoir l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

« Cela signifie qu'ils contrôlent désormais l'intégralité de la M5 pour la première fois depuis 2012 », a précisé à l'AFP le directeur de l'observatoire Rami Abdel Rahman.

image

Des membres de l'Armée nationale syrienne, une faction de l'opposition appuyée par les Turcs, se regroupent dans la campagne à l'est d'Alep en préparation à une contre-offensive. [Photo fournie par Syrian Reporter]

La progression du régime permet également de sécuriser Alep, l'ancien poumon industriel du pays, qui est encore visé par des tirs sporadiques de la part de groupes de l'opposition retranchés.

La reprise de cette autoroute stratégique intervient alors que le régime et ses alliés accentuent leur offensive dans la région d'Idlib et d'Alep, en dépit de mises en garde répétées de la part de la Turquie.

Les frappes aériennes syriennes et russes qui visent certaines parties de la campagne d'Idlib et d'Alep ont tué au moins une trentaine de civils et en ont blessé de nombreux autres, dont certains sont aujourd'hui dans un état critique, a expliqué à Diyaruna l'activiste d'Idlib Haisam al-Idlibi.

Les zones les plus durement touchées sont Abin Semaan à l'ouest d'Alep, où l'on compte six enfants parmi les victimes, les villages et les localités d'al-Sheikh Ali, Kafr Nouran, Urum al-Sughra, et les villes d'al-Atareb, Idlib et Jisr al-Shughour.

Des équipes de sauveteurs mènent leur travail dans des conditions extrêmement difficiles, a indiqué al-Idlibi, en raison de l'intensité des frappes, qui ont également pris pour cibles des sauveteurs et leurs véhicules.

Le régime continue d'avancer

Mardi, de féroces combats se poursuivaient dans la campagne d'Idlib et d'Alep sous de lourdes frappes aériennes et d'intenses bombardements, a poursuivi al-Idlibi, ajoutant que les forces du régime avaient pu progresser en direction de certaines localités de la province d'Alep, notamment Khirbet Jazraya et Jadraya.

Elles ont atteint les faubourgs de Kafr Halab, al-Qanater et al-Foj, a-t-il précisé.

Les factions de l'opposition conduites par l'Armée nationale syrienne appuyée par la Turquie ont visé les forces du régime et leurs milices alliées dans l'est de la campagne d'Idlib, en particulier sur l'axe Saraqeb, l'axe al-Nayrab et dans les confins sud et est de Sarmin.

Ces factions se sont ralliées face au massacre perpétré par le régime, a-t-il expliqué, et selon certains rapports, elles se prépareraient à monter une contre-attaque pour reprendre la ville de Saraqeb et ses environs, tombée aux mains du régime il y a quelques jours.

L'Armée nationale syrienne a entamé ses préparatifs pour cette opération, a-t-il ajouté, soulignant que l'armée turque prépare le terrain avec des bombardements préliminaires.

Plus de 500 véhicules militaires turcs et des centaines de soldats sont arrivés dans la province d'Alep pour y renforcer la présence militaire d'Ankara et mettre en place de nouvelles positions, a continué al-Idlibi.

Mardi, les forces turques ont pris des positions du régime syrien sous un intense bombardement après que cinq soldats turcs eurent été tués lorsque leur convoi militaire a été pris pour cible dans la campagne d'Idlib, a-t-il indiqué.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a promis ce mardi que le régime syrien paierait « un prix lourd » pour toute attaque contre les troupes turques.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)