Sécurité

Les forces irakiennes recherchent les éléments restants de l'EIIS à Diyala

Par Khalid al-Taie

image

Un hélicoptère irakien survole un village du district d'Imam Weis à Diyala lors d'une opération de mars 2019 pour sécuriser la région contre les attaques terroristes. [Photo fournie par le commandement de la police de Diyala]

Une opération de sécurité visant à détecter les cachettes des éléments restants de "l'État islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) dans les vallées de l'Imam Weis, au nord-est de Diyala, a été lancée lundi 13 janvier, a indiqué le commandement de la police de Diyala.

La police de Diyala, le Commandement des opérations de Diyala et des avions de l'armée ont lancé "une opération massive" dans des zones de sécurité laxiste, a déclaré mardi à Diyaruna le colonel Nihad Mohammed Hassan, directeur des relations et des médias du commandement de la police.

Ces zones comprennent les vallées de Thalab, Hadid et Ein Al-Samj dans le sous-district d'Imam Weiss dans le province de Khanaqin.

L'opération vise à tirer parti des succès en matière de sécurité obtenus au cours de la huitième phase de la campagne de sécurité Volonté de victoire, qui s'est achevée il y a deux semaines, a-t-il déclaré.

image

Selon un responsable, des résultats importants ont été obtenus dans les opérations de sécurité en cours contre les éléments restants de l'EIIS dans la province de Diyala, dans des zones où il y a des atteintes à la sécurité et des activités terroristes

Elle vise également à "maintenir la pression sur les terroristes restants et leurs cellules dormantes dans les zones de terrains accidentés et de vergers", a indiqué Hassan.

"L'opération fait partie de nos efforts préventifs visant à protéger les villages et les villes proches des vallées et à empêcher les éléments restants ennemis de s'étendre et d'exploiter toute faille ou faiblesse dans les activités de sécurité", a-t-il souligné.

"Cela fait partie d'une série d'opérations de sécurité qui seront mises en œuvre dans les prochains jours contre les éléments restants de l'EIIS dans les zones où il y a des atteintes à la sécurité et des activités terroristes", a-t-il ajouté.

"Nous effectuons maintenant une recherche minutieuse des zones cibles de l'opération, sur la base de renseignements précis et d'une reconnaissance aérienne", a-t-il fait savoir.

"De vastes territoires ont été maîtrisés et la menace terroriste y a été supprimée", a-t-il ajouté.

Sécuriser les frontières provinciales

Des résultats importants ont été obtenus lors des récentes opérations de sécurité dans la province, a noté Hassan, qui ont contribué à "améliorer l'état de sécurité et permettre aux familles déplacées de rentrer".

Un plan a été élaboré pour fortifier les villages des zones isolées, tels que les villages d'Imam Weis, le bassin d'al-Waqf, al-Nada, Abu Saida et le bassin de Hamreen, a-t-il déclaré.

Le plan comprend "le déploiement d'embuscades, de patrouilles nocturnes et de points de contrôle autour des villages pour bloquer les infiltrations terroristes et contrecarrer leurs attaques", a-t-il ajouté.

"Les villages ont également reçu plusieurs caméras de surveillance thermique pour surveiller les mouvements et activités terroristes", a-t-il dit, ajoutant que davantage de ces caméras devaient être installées à plusieurs endroits.

Il existe d'autres plans pour fortifier la frontière administrative de Diyala avec la province de Salaheddine, considérée comme très volatile, selon Hassan.

"La sécurisation de cette frontière est la responsabilité de l'armée, mais nous coopérons et coordonnons nos efforts avec eux", a-t-il dit.

"Il y a beaucoup d'activités et de plans pour renforcer le contrôle des zones frontalières et combler toutes les lacunes en augmentant le déploiement des unités militaires, en intensifiant les activités de surveillance aérienne et en lançant davantage d'opérations de nettoyage et de ratissage", a-t-il déclaré.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)