Sécurité

L'Iraq rouvre les routes de l'ouest de l'Anbar grâce à une sécurité renforcée

Par Khalid al-Taie

image

Un soldat irakien fait le signe de la victoire après qu'une cachette de l'EIIS a été prise pour cible près de la ville de Heet, dans l'ouest de la province de l'Anbar, le 21 octobre, entraînant la mort de quatre restes de l'EIIS. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Les forces irakiennes ont rouvert quatre routes désertiques dans l'ouest de l'Anbar qui avaient été fermées depuis que « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) avait envahi la province en 2014, a déclaré un chef de tribu mardi 7 janvier.

Les routes rouvertes comprennent le tronçon de 90 kilomètres du district de Rawa à al-Hadr dans la province de Ninive et la route d'al-Sukhairiyat au district de Baiji dans la province de Salaheddine, a déclaré à Diyaruna le commandant d'une tribu de l'Anbar, Cheikh Qatari Samarmad al-Obeidi.

La troisième route s'étend de la région d'Abou Dallaya dans le nord du district d'al-Haditha au lac d'al-Thirthar, tandis que la quatrième mène également au lac depuis l'ouest de l'Anbar, a-t-il expliqué.

Ces routes traversent des régions reculées au fond du désert et ont été piégées avec des engins explosifs improvisés (EEI) plantés par des éléments de l'EIIS lorsqu'ils contrôlaient l'Anbar, a-t-il dit.

image

Un hélicoptère de l'armée irakienne effectue une sortie de reconnaissance le 20 septembre pour sécuriser Wadi Houran dans le désert occidental de l'Anbar. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Les forces des opérations d'al-Jazeera et les commandements des 7e et 8e divisions ont dégagé les routes de tous les engins piégés, a déclaré al-Obeidi, "avec au moins 135 engins piégés de différents types et tailles enlevés et désamorcés".

Sécurité renforcée dans le désert occidental

Des zones désertiques près des routes ont également été sécurisées lors de la huitième phase de la campagne de sécurité "Volonté de victoire", qui a été lancée le 29 décembre, a indiqué al-Obeidi.

Les troupes participant à l'opération "ont détruit des dizaines de cachettes et tunnels secrets de l'ennemi terroriste, en plus d'un grand nombre d'engins piégés, d'armes et de véhicules", a-t-il signalé.

Al-Obeidi a noté que des mesures de sécurité renforcées ont été mises en œuvre dans le désert occidental, notamment "une intensification des sorties de reconnaissance et offensives de l'armée irakienne, atteignant au moins 10 sorties par jour".

L'ouverture de nouvelles routes facilitera également le mouvement et la réponse des unités militaires aux informations reçues des sources de renseignement, a-t-il déclaré.

Pendant ce temps, les forces de sécurité continuent de renforcer leurs relations avec les bergers et les habitants du désert, a-t-il dit, car ces habitants "fournissent des informations de sécurité très importantes sur les allées et venues des terroristes".

Grâce à ce soutien, "nos forces ont pu réduire la menace des éléments terroristes, les empêchant d'obtenir un soutien logistique et arrêtant leurs infiltrations transfrontalières".

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500