Réfugiés

Le gouvernement irakien construit des logements pour les déplacés dans la province de Salaheddine

Khalid al-Taie

image

Les unités de logement dans un complexe récemment ouvert au centre de la province de Salaheddine ont pour but d'aider les familles déplacées les plus démunies. [Photo fournie par le ministère des Migrations et des Déplacements]

Le gouvernement irakien s'efforce de surmonter l'un des plus grands obstacles au retour des déplacés internes dans leur région d'origine : les maisons complètement détruites.

Dans le cadre de cet effort, un complexe de logements a été ouvert dans la province de Salaheddine pour les familles qui vivent dans des camps de déplacés depuis des années et qui ne peuvent pas reconstruire leurs maisons à l'heure actuelle.

Ce complexe de logements, achevé fin novembre, comprend 100 maisons à bas prix et est l'un des nombreux projets qui contribueront à contenir la crise des maisons endommagées à Salaheddine, espèrent les responsables.

Khaled Mahjoub, directeur de la branche de Salaheddine du ministère des Migrations et des Déplacements, a déclaré à Diyaruna que le complexe est « réservé aux familles déplacées les plus démunies qui ne peuvent pas retourner chez elles à cause de la destruction complète de leur maison ».

image

Le ministre irakien des Migrations, Nawfal Bahaa Mousa, remet le 25 novembre les titres de propriété de logements à bas prix aux déplacés internes dont les maisons ont été endommagées dans la province de Salaheddine. [Photo fournie par le ministère des Migrations et des Déplacements]

Le complexe, situé dans la zone d'al-Qadisiyah dans le nord de Tikrit, comprend de petites unités d'habitation alimentées en eau et en électricité, et abrite déjà les 100 familles.

Il y a deux ans, le ministère avait lancé un autre projet similaire, où 1500 mobile homes avaient été construits pour loger les familles déplacées dans les régions de Yathreb, Aziz Balad, Juzayrat et Um Shaeefa, a fait savoir Mahjoub.

Le projet est toujours en cours et « d'autres maisons de ce type sont en cours de construction dans la région d'al-Rawashid avec l'aide du HCR », a-t-il indiqué.

Ce complexe de logements de « 100 maisons » est le résultat d'efforts conjoints entre les autorités locales et le ministère des Migrations, avec le soutien de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), a déclaré Fazaa al-Shimmari, directeur du Centre conjoint de suivi et de coordination entre le gouvernement de Salaheddine et le gouvernement fédéral.

Autres projets de logement

Al-Shimmari a parlé à Diyaruna de l'effort commun pour construire d'autres complexes pour les familles déplacées avec le soutien d'organisations internationales, afin d'aider les familles qui souffrent d'une pauvreté abjecte et d'améliorer leurs conditions.

« Nous nous concentrons sur le logement de personnes provenant des zones les plus touchées par les opérations terroristes, comme le district de Baiji, al-Siniya et les abords d'al-Sharqat », a-t-il ajouté.

« Jusqu'à présent, 3000 demandes d'indemnisation ont été traitées pour les familles dont les biens ont été endommagés par la guerre, et ces familles ont reçu les fonds », a fait savoir Ammar Jabr, gouverneur de Salaheddine, à Diyaruna.

« Il y a 15 000 demandes de plus en cours de traitement », a-t-il poursuivi.

Toutefois, l'indemnisation ne concerne que 20 % du total des dégâts, ce qui ne couvre pas le coût de la reconstruction des maisons détruites, a-t-il indiqué, et elle devrait être augmentée.

Le gouvernement local de Salaheddine reçoit également 5000 unités sur un total de 100 000 unités à faible coût que le gouvernement fédéral bâtit dans toutes les provinces irakiennes pour les familles pauvres et déplacées.

Le gouvernement local espère que le « Projet national de logement » allégera le fardeau des déplacés et renforcera la stabilité de la province, a rapporté Jabr.

Les emplacements où les unités seront construites ont déjà été désignés, a-t-il déclaré, et les plans sont terminés, et attendent le début prochain des travaux de construction.

Jabr a déclaré qu'ils ont demandé que plus d'unités soient allouées à Salaheddine dans le cadre du « Projet national de logement », proportionnellement au niveau de destruction des maisons.

Les statistiques montrent que la province compte encore environ 17 000 maisons endommagées, a-t-il indiqué en conclusion.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)