Économie

Accélération des efforts de reconstruction à Kirkouk

Khalid al-Taie

image

Sur cette photo prise le 30 mai 2019, des travailleurs irakiens réhabilitent un pont endommagé par l'EIIS dans la province de Kirkouk. [Photo fournie par le Fonds pour la reconstruction des zones affectées par les opérations terroristes]

La province de Kirkouk connaît actuellement une très forte activité de reconstruction dans le cadre d'un vaste plan de revitalisation des services publics et de création d'emplois, ont expliqué les responsables à Diyaruna.

En 2019, les autorités locales ont validé les plans de lancement de centaines de projets de service public, dont certains ont d'ores et déjà commencé, ont-elles indiqué.

La province a progressivement commencé à effacer les effets du terrorisme qui jettent une image négative des services publics, car de nombreux projets avaient été mis à l'arrêt en raison d'un manque de financement, a expliqué Marwan al-Ani, directeur des médias de Kirkouk.

« L'année dernière, notre province avait mis en avant un plan de travail ambitieux destiné à lancer plus de 600 projets stratégiques de petite et moyenne portée liés aux services publics », a-t-il précisé à Diyaruna.

image

Des responsables irakiens inaugurent le 30 décembre deux complexes résidentiels à Kirkouk qui accueilleront des familles défavorisées. [Photo fournie par l'administration de la province de Kirkouk]

La phase de mise en œuvre de certains de ces projets a débuté il y a deux mois, d'autres sont en cours d'attribution à des entreprises afin que les travaux puissent commencer, a-t-il ajouté.

Ces projets se concentrent sur les services publics dans les secteurs du logement, de l'éducation, de la santé, des infrastructures et des municipalités, a indiqué al-Ani.

« L'on s'attend à ce que ce plan assure pas moins de 25 000 emplois », a-t-il poursuivi.

Ce plan est mis en œuvre « parallèlement à d'autres efforts conduits par le Fonds pour la reconstruction des zones affectées par les opérations terroristes en vue de réhabiliter les projets de services publics », a-t-il indiqué.

Plusieurs millions de dollars ont été réservés à la reconstruction des grandes routes et des ponts, ainsi que des écoles, des hôpitaux et des réseaux d'eau et d'électricité, a ajouté al-Ani.

En plus de ces efforts, un plan bénéficiant d'un financement fédéral est en place pour aider à maintenir la stabilité et le retour des familles déplacées dans leurs foyers, a-t-il continué.

Le rythme de la reconstruction dans Kirkouk s'accélère de jour en jour, a-t-il indiqué, citant le « rythme remarquable » du développement au centre de la province.

« Cela faisait des décennies que dans certaines zones d'habitation, les services publics faisaient défaut, et elles bénéficient désormais de services municipaux complets », a déclaré al-Ani.

Essor des projets de logement

Le ministère du Plan a dressé la liste des efforts de reconstruction prioritaires dans Kirkouk et dans toutes les provinces libérées du terrorisme, a expliqué à Diyaruna Abdoul Zahra al-Hindawi, le porte-parole du ministère.

Kirkouk connaît actuellement un bond dans la mise en œuvre de projets approuvés et dans l'utilisation des fonds réservés à sa reconstruction sur le budget public ainsi que sur les fonds tirés des revenus du pétrole, a-t-il ajouté.

Un grand nombre de projets ont été mis en œuvre, notamment dans le secteur du logement, a-t-il précisé, où l'accent a été mis sur la desserte du plus grand nombre de familles défavorisées sans abri ni source de revenus.

« Fin 2019, nous avons ouvert deux complexes d'habitation à Kirkouk composés de 300 appartements à faible coût », a expliqué al-Hindawi.

Un troisième complexe situé dans la partie sud de la province composé de 120 appartements est en cours de construction, a-t-il ajouté.

Mais la demande de logements à faible coût est élevée, et il faut en faire plus pour répondre aux quelque 5 000 demandes de logements que le ministère a reçu à ce jour, a-t-il indiqué.

« Le logement est l'un des problèmes les plus complexes de la province, car le terrorisme a entraîné le déplacement de milliers de personnes et la destruction de leurs maisons et de leurs villages », a expliqué Maan al-Hamdan, membre du conseil provincial de Kirkouk.

Près de 116 villages de Kirkouk ont été totalement détruits,en plus du sous-district d'al-Multaqa, a-t-il indiqué en conclusion, exprimant l'espoir qu'ils seront inclus dans les plans de reconstruction afin que leurs habitants déplacés puissent revenir dans leurs foyers.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)