Sécurité

Les forces irakiennes se mobilisent pour repousser l'infiltration de l'EIIS

Par Khalid al-Taie

image

Des combattants irakiens brandissent le signe de la victoire d'un véhicule de transport blindé qui avance dans le désert occidental de l'Anbar près de la frontière syrienne le 25 novembre pour chasser les restes de "l'Etat islamique en Irak et en Syrie". [Ahmed al-Roubaye / AFP]

Le commandement des opérations interarmées irakiennes (OII) a déclaré mercredi 3 janvier qu'il "mobilise toutes ses capacités militaires" pour repousser l'infiltration de "l'Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) depuis le territoire syrien.

Les forces irakiennes "imposent leur contrôle absolu" le long de la bande frontalière avec la Syrie, a fait savoir le porte-parole des OII, a déclaré le général de brigade Yahya Rassoul à Diyaruna.

"Nous avons suffisamment de troupes de l'armée et du commandement des gardes-frontières lourdement déployés le long de cette bande et des zones désertiques adjacentes, soutenues par une couverture aérienne", a-t-il dit.

Les patrouilles militaires et les sorties aériennes ont été intensifiées, a-t-il ajouté,et des opérations de surveillance et de ratissage se déroulentde manière ordonnée et avec la coordination de toutes les unités.

"Nos forces ont placé des pièges et des embuscades pour les éléments de l'EIIS, et les raids et les campagnes de recherche de leurs cachettes et de leurs bastions secrets se poursuivent sans interruption à la frontière et partout dans le pays", a déclaré Rassoul.

Les forces qui se trouvent dans la zone frontalière avec la Syrie contrecarrent quotidiennement les tentatives d'infiltration des militants et tuent et capturent plusieurs d'entre eux, a-t-il ajouté.

"Nous exploitons toutes nos capacités militaires pour sécuriser nos frontières, repousser toute tentative des terroristes d'entrer par effraction et de barrer la route devant eux", a-t-il affirmé.

Les kamikazes contrecarrés

"Les forces déployées à la frontière irako-syrienne remplissent leurs fonctions avec beaucoup de professionnalisme et d'efficacité", a déclaré Adhal al-Fahdawi, membre du conseil provincial de l'Anbar, mercredi à Diyaruna.

Mardi, ces forces ont contrecarré une grande tentative d'infiltration de l'EIIS, a-t-il dit.

"Après avoir reçu des renseignements précis, les forces ont pu identifier les terroristes, qui portaient des ceintures explosives, alors qu'ils essayaient de traverser à pied depuis le territoire syrien", a indiqué al-Fadhawi.

"Elles ont immédiatement tué tous les 15 attaquants kamikazes, connus sous le nom de "inghimasis" (ceux qui se sont immergés dans les rangs ennemis)", a-t-il ajouté.

Les forces conjointes de l'armée et de la mobilisation ont repéré une tentative d'infiltration de 15 militants de l'EIIS qui se dirigeait de Syrie vers un village irakien près d'al-Qaim, a indiqué le colonel Fadhil al-Saadi, commandant adjoint des opérations de l'armée, à Diyaruna.

"Ils ont été pris pour cible de loin, mais ont continué à avancer, incitant nos forces à les engager pendant plus d'une heure en utilisant tous les types d'armes", a-t-il dit, "tous les terroristes ont été tués.

Les infiltrés avaient essayé "d'atteindre le premier village irakien à la frontière pour attaquer les unités de l'armée irakienne stationnées là-bas", a déclaré al-Saadi.

Sauvegarder la frontière irakienne

La tentative d'infiltration de mardi "a été précédée par de nombreuses tentatives dans lesquelles l'ennemi n'a pas réussi à percer nos frontières et à s'imposer", a indiqué Fahdawi.

La sécurisation de la frontière et du désert a eu un effet positif sur l'état de sécurité dans l'Anbar et dans les autres provinces du pays, a-t-il ajouté.

"Nous n'avons pas enregistré depuis l'annonce le 9 décembre de la victoire finale sur l'EIIS, nous n'avons enregistré aucune infraction terroriste, ce qui signifie que nous allons dans la bonne direction", a-t-il dit. "Les efforts à cet égard donnent de bons résultats".

La coopération de la population locale avec les unités chargées du contrôle de la frontière est un facteur essentiel pour soutenir ces efforts, a ajouté Fahdawi.

Aimez-vous cet article?
5
1 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)

Portez-vous volontaires dans l'armée irakienne.

Répondre