https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2017/12/11/feature-02

×
×
Sécurité |

Les Irakiens célèbrent la victoire contre Daech

Par Khalid al-Taie

image

Un défilé militaire a été organisé dimanche 10 décembre pour célébrer la victoire de l'Irak sur « l'État islamique ». [Photo extraite de la page Facebook des services de presse du Premier ministre]

Dimanche 10 décembre, les Irakiens ont fêté jusqu'au bout de la nuit la victoire annoncée par le Premier ministre Haider al-Abbadi contre « l'État islamique » (Daech).

Samedi, al-Abbadi avait annoncé lors d'une allocution télévisée la victoire sur Daech après trois années de guerre et la reprise du contrôle de l'ensemble du territoire national.

« Nos forces contrôlent intégralement la frontière irako-syrienne et j'annonce de ce fait la fin de la guerre contre Daech », a déclaré le Premier ministre.

« Notre ennemi voulait abattre notre civilisation, mais nous avons su gagner grâce à notre unité et à notre détermination », a-t-il ajouté, déclarant que dimanche serait un jour férié.

Le chef du commandement des opérations conjointes en Irak, le lieutenant général Abdoul Ameer Rashid Yarallah, avait annoncé samedi que la vallée désertique d'al-Jazeera était désormais entièrement sous le contrôle des troupes irakiennes, de la province de Ninive au nord jusqu'à l'Anbar à l'ouest, a fait savoir l'AFP.

Les forces fédérales « contrôlent maintenant la frontière avec la Syrie, du point de passage d'al-Waleed à celui de Rabia », soit une distance de 435 km, avait-il précisé.

Célébrations en Irak

Les forces armées irakiennes ont organisé un défilé militaire dimanche à Bagdad pour célébrer la victoire. Ce défilé n'a pas été retransmis en direct, et seuls les médias officiels étaient autorisés à le diffuser.

Bravant le froid, des centaines d'habitants se sont rassemblés sur la Place Tahrir de Bagdad et sur plusieurs autres places publiques, brandissant des drapeaux et des fanions irakiens pour saluer cette victoire militaire.

« Cela faisait longtemps que nous attendions ce jour historique. Nos troupes ont fait du rêve une réalité », a déclaré à Diyaruna Omar al-Salami, un habitant de la ville.

« Nous avons sacrifié des vies précieuses, et nous devons maintenant préserver cette victoire », a-t-il ajouté.

« Nous avons libéré notre pays, et Daech est désormais entré dans la poubelle de l'histoire », a déclaré Khoudair Abbas, arborant une écharpe aux couleurs du drapeau irakien.

Les rues de la capitale étaient emplies de fêtards et de nombreux feux d'artifice éclairaient le ciel nocturne. Les habitants dansaient au son d'une musique jouée par des musiciens qui arpentaient la rue commerçante al-Karrada Dakhil.

« Nous ne pouvons suffisamment exprimer notre joie. C'est un jour de fête pour tout l'Irak », a déclaré à Diyaruna Louay Hassoun, portant une banderole sur laquelle on pouvait lire « La victoire est du côté des héros ».

Faten Abdoul Wahid a pour sa part déclaré : « Le temps du travail et de la reconstruction est venu. »

Des défis demeurent malgré la victoire

« D'autres défis nous attendent, le principal étant la corruption », a expliqué Ali Mazen al-Obeidi. « Mais nous en viendrons à bout comme nous l'avons fait du terrorisme. »

« [La victoire] nous a coûté très cher, mais nous avons finalement pu écraser le terrorisme », a déclaré à Diyaruna le porte-parole du ministère irakien de la Défense, le général de brigade Tahseen al-Khafaji.

« C'est un jour pour l'héroïsme, pour le sacrifice de soi et pour l'Histoire », a-t-il ajouté. « Nos soldats de toutes les forces engagées ont su maintenir l'unité du pays, sauvegarder son peuple et conserver ses villes libérées. »

« Après cette victoire, il reste du travail », a poursuivi al-Khafaji. « Nous devons débarrasser notre pays des résidus du terrorisme, combattre ses cellules dormantes et renforcer la coopération avec la population. »

Il a exhorté les Irakiens à « combattre l'idéologie terroriste extrémiste, en éradiquer les racines et reconstruire leurs villes détruites ».

« Par cette victoire, nous avons prouvé que nous sommes un peuple d'une volonté et d'une détermination de fer », a déclaré à Diyaruna le député irakien Ali al-Allaq. « Nous avons tenu tête à un ennemi vicieux avec un très fort esprit de combat. »

« Nos forces ont maintenant une longue expérience dans la lutte contre les terroristes, dont pourront bénéficier d'autres pays », a-t-il ajouté.

Cette victoire a uni le peuple et tous les blocs politiques, a poursuivi al-Allaq, appelant chacun à « protéger cette victoire historique » et à « servir de raison à la reconstruction et à la consolidation de la stabilité ».

L'envoyé des Nations unies Jan Kubis a demandé au peuple irakien de construire « un avenir meilleur et un destin commun pour tous dans leur pays uni, avec le même patriotisme et la même détermination qui a défini la guerre de leur nation contre le terrorisme ».

Dimanche, l'Arabie saoudite a également félicité l'Irak, l'un des responsables du ministère des Affaires étrangères qualifiant la victoire sur Daech de « grande victoire contre le terrorisme dans la région », a fait savoir l'agence de presse officielle saoudienne.

Dimanche toujours, le chef de la coalition internationale luttant contre Daech en Irak et en Syrie a félicité le gouvernement irakien pour sa victoire sur Daech, mais a rappelé qu'il reste beaucoup à faire pour garantir que les extrémistes ne frapperont pas à nouveau.

« Beaucoup reste à faire, et nous continuerons de travailler avec et grâce à nos partenaires irakiens pour assurer la défaite définitive de Daech et empêcher que le groupe ne vienne encore menacer la civilisation, au niveau régional et mondial », a déclaré le lieutenant général Paul E. Funk II.

Aimez-vous cet article?
2
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire