Sécurité

Les Forces démocratiques syriennes répriment une émeute dans une prison de l’EIIS

Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Des membres des FDS à l’entrée de la prison de Ghouairan, dans la ville syrienne d’al-Hasakeh, où sont détenus 5000 membres de l’EIIS. [Photo fournie par Ein al-Furat]

Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont réussi à contenir une émeute impliquant des éléments de « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) détenus dans la prison de Ghouairan dans la ville d’al-Hasakeh, a annoncé un responsable des FDS mercredi 1er juillet.

Des mesures de sécurité ont rapidement été prises pour empêcher que la situation ne dégénère et pour empêcher que les prisonniers ne s’échappent, a déclaré à Diyaruna l’officier des FDS Farhad Khoja.

Les FDS, avec l’appui de la police anti-émeute et des forces spéciales, ont réussi à contenir une émeute impliquant des prisonniers de l’EIIS à Ghouairan, également appelée la prison industrielle (al-Sinaa), a-t-il déclaré.

Ces détenus se sont révoltés dans leurs blocs, profitant des travaux de restauration effectués suite aux perturbations antérieures dans la prison, où des portes et des murs avaient été endommagés, a-t-il déclaré.

image

Les forces d’intervention rapide se dirigent vers la prison de Ghouairan pour aider à réprimer une émeute des éléments de l’EIIS qui y sont détenus. [Photo fournie par North Press]

Immédiatement après le début du soulèvement, toutes les mesures de sécurité ont été prises pour empêcher qu’il ne se propage et pour prévenir toute évasion de prisonniers, a-t-il rapporté.

Cela a impliqué un déploiement de sécurité important à l’intérieur et à l’extérieur de la prison, en plus d’importants renforts de sécurité déployés sur toutes les routes menant à la prison, a-t-il précisé.

Plusieurs routes environnantes ont été fermées, a-t-il fait savoir, en particulier celles menant au rond-point de Basil, au sud d’al-Hasakeh, et la zone entre le rond-point d’al-Nashwa et la prison.

Aide de la coalition

La coalition internationale a récemment fourni une aide logistique aux équipes chargées de garder la prison et de sécuriser les prisonniers, en les équipant de matériel anti-émeute pour faire face à de telles situations, a ajouté Khoja.

Cette prison, qui est une ancienne école industrielle transformée en centre de détention, renferme 5000 prisonniers de différentes nationalités, a-t-il indiqué.

La surpopulation y est une préoccupation constante et a favorisé les troubles antérieurs, a-t-il déclaré, notant que l’établissement n’est pas équipé pour accueillir autant de prisonniers.

Pendant ce temps, les FDS continuent de mener des opérations de sécurité en coopération avec la coalition internationale pour débusquer les cellules dormantes de l’EIIS en Syrie.

Ces derniers jours ont vu des raids et des parachutages dans Deir Ezzor, a conclu Khoja, qui ont abouti à l’arrestation d’éléments et de collaborateurs de l’EIIS, qui vont être interrogés.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)