Santé

Les Kurdes de Syrie prennent des mesures de lutte contre le coronavirus

Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Un membre de l'Autorité sanitaire de l'administration autonome désinfecte un bureau, dans la ville d'al-Tabqa, dans la province d'al-Raqqa. [Photo fournie par les Forces démocratiques syriennes]

L'administration autonome au nord-est de la Syrie a mis en place plusieurs mesures de précaution pour prévenir la propagation du nouveau coronavirus (COVID-19), a indiqué un responsable kurde.

Ces mesures comprennent la mise en place de dispensaires et de centres médicaux pour répondre à la pandémie mondiale, ainsi que l'organisation de campagnes de sensibilisation, a expliqué Azad Dudeki, responsable du Croissant-Rouge kurde, à Diyaruna.

L'administration a fermé les écoles à tous les niveaux et interdit les grands rassemblements, comme les fêtes, les mariages et les cérémonies religieuses, ainsi que les événements sportifs et scolaires, a-t-il poursuivi.

Elle a également suspendu le fonctionnement des bus de transport public, a-t-il continué, ainsi que les visites familiales aux détenus dans les prisons et les centres de détention de la région.

image

Un membre de l'Autorité sanitaire de l'administration autonome prend la température d'un civil à un point de passage dans la région qu'elle contrôle. [Photo fournie par les Forces démocratiques syriennes]

Plusieurs centres médicaux de la région ont été équipés pour répondre aux infections de coronavirus, a expliqué Dudeki, et des groupes de médecins et d'infirmières ont reçu une formation aux procédures établies de traitement de ces cas.

Dans les camps de déplacés, les dispensaires seront également en alerte aux infections, a-t-il ajouté, et ils ont été formés pour les traiter immédiatement pour empêcher la propagation du virus.

De plus, les espaces publics, les installations et les bureaux administratifs ont été désinfectés, a-t-il indiqué, et certains ont été temporairement fermés.

Points de passage surveillés et fermés

Dudeki a précisé que la surveillance avait été renforcée aux points de passage avec d'autres régions, dans le cadre d'un effort en coopération du personnel de sécurité et médical pour vérifier l'état sanitaire des personnes qui les empruntent.

Plusieurs de ces points de passage ont été fermés, a-t-il poursuivi, notamment ceux conduisant aux zones contrôlées par le régime syrien.

De même, la surveillance a été renforcée à l'intérieur des camps, et les entrées et les sorties ont été limitées à un strict minimum.

Concernant les mesures de sensibilisation, Dudeki a expliqué qu'elles ont souligné l'importance pour les citoyens de minimiser les déplacements hors de chez eux et la restriction des grands rassemblements.

Par ailleurs, a-t-il ajouté, des patrouilles sont effectuées pour surveiller les marchés et les pharmacies pour éviter toute manipulation des prix et toute exploitation, notamment concernant la vente de produits désinfectants et d'autres fournitures très demandées actuellement.

Dudeki a indiqué en conclusion que l'Autorité sanitaire de l'administration devait encore enregistrer un cas d'infection de coronavirus.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500