Sécurité

Les forces irakiennes lancent une opérations à la recherche des restes de l'EIIS à al-Hawijah

Par Khalid al-Taie

image

Des policiers irakiens ratissent les villages du district d'al-Hawijah dans la province de Kirkouk à la recherche des restes de l'EIIS le 12 décembre. [Photo fournie par le Commandement de la police fédérale]

Les forces irakiennes ont lancé une opération de ratissage jeudi 12 décembre au district d'al-Hawijah dans la province de Kirkouk.

Des unités de la 3e et la 5e divisions de la Police fédérale, les services de renseignement et l'infanterie mécanisée, en plus de combattants tribaux à al-Hawijah, participent à l'opération.

Des drones ont été également déployés pour aider dans les missions de reconnaissance.

Les forces irakiennes ont réussi jusqu'à présent à dégager un nombre de villages et de zones, plus particulièrement al-Awfiyat, al-Arisha al-Ulya, Hawr al-Sufun, al-Lisan, Tal Khadija, Sateeh, al-Fakhira, al-Sallab, al-Burghuliya, al-Zalahija, Wadi al-Sahl et Wadi al-Kour.

Lors de la recherche, cinq cachettes des éléments de « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS), 19 EEI et 27 RPG ont été découverts.

Les ingénieurs ont détruit les explosifs et les cachettes.

L'opération actuelle de recherche est une continuation de la phase 7 de la campagne de sécurité « Volonté de vaincre », lancée en décembre a affirmé le chef des forces tribales, de sécurité et de renseignement à al-Hawijah Hassan al-Soufi à Diyaruna.

Les forces de sécurité, à l'aide de combattants locaux, ont mené des missions d'inspection séparées, en parallèle avec la campagne Volonté de vaincre, a-t-il poursuivi.

Elles ont couvert plusieurs zones dans la banlieue de la province de Kirkouk, dans les districts de Riyadh, al-Zab et al-Rashad à al-Hawijah, Daqouq et la chaîne montagneuse d'al-Ghurra, a-t-il ajouté.

L'opération a mené à la découverte et la destruction d'au moins 100 EEI, a-t-il précisé.

Opérations préventives

L'objectif de la nouvelle opération est de « ratisser les villages lointains, les terrains agricoles, les ruisseaux et les collines près des villages pour s'assurer qu'ils sont débarassés des restes et cachette de l'EIIS », a précisé al-Soufi.

« Nos efforts sont focalisés sur l'action préventive contre toute activité terroriste et à déjouer leurs tentatives de s'installer, trouver des refuges sûrs et réorganiser leurs cellules», a-t-il souligné.

« Les éléments restants des terroristes sont désintégrés et en constante baisse en nombre grâce aux opérations militaires», a-t-il fait savoir.

Le 12 novembre, les forces tribales à al-Hawijah en collaboration avec les forces de l'armée ont tué un « chef dangereux de l'EIIS sous le nom de Youssuf Hashim Moulan al-Batoushi, qui se cachaient dans un tunnel à l'est d'al-Hawijah avec deux des ses compagnons dangereux, également tués dans l'attaque», a signalé al-Soufi.

Quatre jours plus tard, la police fédérale et les combattants tribaux ont également tué quatre membres de l'EIIS qui se cachaient près de la zone de Maktab Khalid, au sud de Kirkouk.

Au total, cinq terroristes de l'EIIS recherchés pour être jugés ont été arrêtés depuis le début de novembre, d'après al-Soufi.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)