Sécurité

Combat acharné entre le régime syrien et Tahrir al-Sham dans la campagne d'Idlib

Waleed Abou al-Khair au Caire et l'AFP

image

Des combattants du Front national de libération traversent la campagne d'Idlib, où de violents combats ont éclaté après que les forces du régime ont tenté d'avancer dans la région. [Photo fournie par Nidaa Syria]

Les forces du régime syrien sont engagées dans des combats féroces dans l'Idlib rural oriental contre Tahrir al-Sham et ses alliés, accompagnés d'une intensification des bombardements par les avions militaires russes, a rapporté un militant local à Diyaruna.

Les forces du régime et les milices affiliées ont ainsi progressé dans la région, où elles ont pris le contrôle du village de Misherfah, a déclaré Mousab Assaf, militant à Idlib.

Tahrir al-Sham et ses alliés ont ensuite contre-attaqué, reprenant le village et les terres agricoles environnantes après de violents combats qui ont fait des victimes des deux côtés, a-t-il fait savoir à Diyaruna.

Des informations ultérieures ont montré qu'il était de nouveau entre les mains du régime, dans une lutte qui se poursuivait.

image

Un membre des Casques blancs cherche des civils blessés suite à des frappes aériennes russes contre la campagne d'Idlib. [Photo fournie par la défense civile syrienne]

image

Des combattants du Front national de libération chargent une roquette dans un lanceur pour tirer sur des positions du régime syrien. Cette alliance de l'opposition se bat aux côtés de Tahrir al-Sham. [Photo fournie par le Front national de libération]

Selon Assaf, des militants de la région ont indiqué que plusieurs soldats du régime, dont un officier de haut rang, se sont rendus à Tahrir al-Sham, et qu'un grand nombre de voitures et de véhicules militaires ont été détruits.

Il a ajouté que les forces qui ont mené l'offensive comprenaient la 25e division des forces spéciales de l'armée syrienne (Forces Tigre) et le 5e corps, soutenu par la Russie.

De violents combats ont également éclaté dans la région de Tal Mseitif, entraînant la destruction totale d'une position du régime, a-t-il indiqué.

Tahrir al-Sham et ses alliés, qui ont juré allégeance à son chef, Abou Mohammed al-Joulani, combattent dans la région sous la bannière de l'alliance d'opposition du Front national de libération, a précisé Assaf.

Les communiqués militaires sur les combats en cours sont publiés au nom du Front national de libération, a-t-il déclaré, notant que Tahrir al-Sham a employé cette stratégie pour faire profil bas et protéger ses combattants.

Cette association avec une alliance plus modérée est une tentative de Tahrir al-Sham pour empêcher que ses combattants ne soient pris pour cible en tant que « terroristes », a-t-il expliqué.

Des civils tués dans des frappes aériennes

Mercredi 20 novembre, des frappes aériennes du régime syrien et de la Russie ont tué au moins 21 civils dans la province d'Idlib, dont dix enfants, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Dans un bilan actualisé, l'observatoire a indiqué qu'un missile sol-sol tiré par les forces du régime qui a touché un camp improvisé de déplacés près du village de Qah a tué quinze civils, dont six enfants, et a blessé environ 40 autres personnes.

Le missile est tombé près d'une maternité dans le camp, a-t-il précisé.

Les avions militaires russes et syriens ont intensifié leurs frappes aériennes à la périphérie est de Maarat al-Numan, où le village d'al-Sarj a été touché par plus de 20 frappes, a indiqué Assaf.

« Des avions militaires russes » ont pris pour cible Maarat al-Numan, où « six civils, dont quatre enfants, ont été tués », a fait savoir l'observatoire.

Certains des blessés étaient « dans un état critique », a indiqué Rami Abdel Rahman, directeur de l'observatoire, ajoutant que le bilan allait probablement augmenter.

Les lance-roquettes du régime ont tiré des centaines de roquettes sur la campagne de l'est et l'ouest d'Idlib, a indiqué Assaf, les villes de Kafr Nabl, Maarat Hurma et Has ayant subi des bombardements et des frappes aériennes intensifs.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)