Sécurité

Les FDS ciblent les cellules dormantes de l'EIIS dans la campagne de Deir Ezzor

Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Des membres des unités antiterroristes des Forces démocratiques syriennes se préparent à lancer une opération visant à cibler les repaires de l'EIIS dans le nord-est de la Syrie. [Photo fournie par les Forces démocratiques syriennes]

Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont arrêté 30 membres de cellules dormantes de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) au cours d'une campagne menée en coordination avec la coalition internationale à Deir Ezzor, a déclaré un officier des FDS.

Les FDS ont débusqué les éléments restants de l'EIIS dans des repaires dispersés dans l'est de la province et saisi les armes, les munitions et les appareils de communication en leur possession, a fait savoir à Diyaruna Farhad Khoja, officier des FDS.

L'opération a été menée par les forces antiterroristes des FDS en coordination avec la coalition internationale, a indiqué Khoja.

« Vingt et un sites ont été attaqués simultanément pour assurer la précision de l'exécution et pour empêcher les extrémistes de s'échapper de leurs repaires », a-t-il précisé.

image

Deux extrémistes récemment arrêtés par les Forces démocratiques syriennes dans la campagne de l'est de Deir Ezzor. [Photo fournie par les Forces démocratiques syriennes]

image

Les Forces démocratiques syriennes montrent des objets saisis lors d'une récente opération de sécurité dans la zone rurale orientale de Deir Ezzor. [Photo fournie par les Forces démocratiques syriennes]

Ce raid a eu lieu en réponse à des informations indiquant qu'il y avait eu des déplacements et des activités extrémistes dans des villages et des villes à l'ouest d'al-Busayra, al-Zir, Thebyan et al-Shaheel, a rapporté Khoja.

Parmi les objets saisis par les forces de sécurité se trouvaient des pistolets, des fusils de précision et des munitions, ainsi que des preuves de l'implication des hors-la-loi avec l'EIIS.

Menace persistante de l'EIIS

Depuis l'éviction de l'EIIS, a ajouté Khoja, il existe une menace persistante venant des restes du groupe dans la province, dont la découverte d'engins explosifs improvisés (EEI) posés sur le bord de routes.

« Des champs ont été incendiés par des membres des cellules dormantes du groupe pour exercer des pressions et des représailles contre les habitants qui soutiennent les FDS », a-t-il indiqué.

Il y a également eu des assassinats ciblés et des embuscades.

Pour ces raisons et d'autres, les opérations ciblant les éléments restants de l'EIIS ont été bien accueillies par la population locale, a indiqué Khoja, notant le soutien populaire en faveur des FDS et leur détermination à ne permettre aucune présence de l'EIIS dans la région.

La coalition internationale a annoncé lundi 29 juillet qu'elle avait tué cinq membres d'une cellule de l'EIIS lors d'une attaque aérienne près d'al-Busayra, le premier raid de ce type depuis que le groupe a été chassé d'al-Baghouz le 23 mars, a rapporté l'AFP.

« La coalition continuera de permettre aux forces partenaires de vaincre durablement l'EIIS », a affirmé James Rawlinson, porte-parole de la coalition.

Il a déclaré « qu'avec l'appui de la coalition, les FDS ont mené des opérations de déminage, plus de 200 membres de l'EIIS ont été arrêtés et 3 000 livres (1 360 kilos) de matériaux explosifs non explosées ont été récupérées ».

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500