NOUVELLES D’IRAK
Sécurité

Les forces irakiennes s'emparent d'une route stratégique près de Mossoul

Par Khalid al-Taie

image

Les forces irakiennes montrent des armes et des explosifs de « l'État islamique en Irak et au Levant ». [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Les forces irakiennes ont enlevé les engins explosifs improvisés (EEI) d'une route importante au sud de Mossoul, permettant l'accélération de la progression militaire contre « l'État islamique en Irak et au Levant » (EIIL), ont déclaré des responsables irakiens à Diyaruna la semaine dernière.

L'utilisation de la route Makhmour-al-Awsaja de 30 km fera partie intégrante de la mission de libération de Mossoul de l'emprise de l'EIIL, ont-ils affirmé.

« Des experts du génie de la 15e division de l'armée irakienne et de la 37e brigade d'infanterie mécanisée ont réussi à retirer les explosifs de la route reliant la commune de Makhmour au village d'al-Awsaja, dans le district d'al-Qayyara au sud », a déclaré Firas Bachar Sabri, général de brigade et officier médiatique du Commandement des opérations de Ninive.

Plus de 800 EEI posés par l'EIIL ont été désamorcés, a-t-il précisé à Diyaruna.

« Nous avons retiré tous les EEI et la route est désormais sûre, mais notre mission ne se termine pas là », a-t-il déclaré. « Nous devons retirer davantage d'EEI et désamorcer encore plus de maisons piégées alors que nous progressons vers le nord, vers Mossoul. »

« La seule arme dont dispose maintenant l'EIIL est de poser des explosifs pour entraver la progression des unités militaires, après que le groupe a échoué à résister à nos soldats et à les affronter directement », a-t-il ajouté.

« Le nettoyage de la route est une nouvelle entreprise positive dans une série de succès que nos forces ont accomplis », a-t-il affirmé.

Ceux-ci incluent la libération de nombreux villages au sud de Mossoul, a-t-il ajouté, notant que le 19 juillet, les forces irakiennes ont libéré al-Awsaja « suite à d'intenses combats lors desquels les terroristes ont subi de lourdes pertes ».

Cela renforcera l'avancée militaire vers Mossoul, a expliqué Sabri, les forces irakiennes sécurisant complètement toutes les zones libérées, empêchant l'infiltration et les menaces de l'EIIL.

« Nos forces ont une bonne maîtrise de toutes les zones qu'elles ont libérées, et l'EIIL n'a pas la capacité de récupérer le moindre pouce de ces territoires car il est complètement détruit à cause de ses défaites face à nos courageuses troupes », a-t-il déclaré.

Depuis le début de l'opération pour libérer Mossoul en mars, au moins 1 600 combattants de l'EIIL ont été tués, a-t-il expliqué, et des centaines de véhicules, armes et réserves d'équipement ont été détruits.

Vers le cœur de Mossoul

Après avoir libéré la base aérienne d'al-Qayyara, les forces irakiennes ont dirigé leur attention sur la route Makhmour-al-Awsaja, qui mène au district d'al-Qayyara, a indiqué à Diyaruna Abdoul Rahman al-Wakka, membre du conseil provincial de Ninive.

Cette route avait été minée, et l'armée utilisait un chemin de terre battue secondaire pour progresser vers les zones occupées par l'EIIL, a-t-il relaté.

« La route est désormais nettoyée d'explosifs et rouverte en tant que chemin principal pour les unités », a-t-il déclaré. « Les villages le long de la route, entre Makhmour et les faubourgs d'al-Qayyara, sont tous sécurisés et disposent d'un nombre suffisant de soldats et de policiers locaux. »

« Nous travaillons actuellement à communiquer avec les forces militaires et les autorités gouvernementales afin d"entamer le retour des habitants déplacés dans ces villages», a indiqué al-Wakkaa.

Parmi ceux-ci se trouvent Mahana, Kharbardan, Kabrouk et al-Haj Ali, sur la rive est du Tigre, qui est désormais hors de portée de tir pour l'EIIL, a-t-il précisé.

« Des efforts sont entrepris localement pour rétablir l'eau, l'électricité et les services de base dans ces villages, et nous espérons ramener tous les résidents, la plupart étant logés dans un camp de déplacés à Daibaka, dans le district de Makhmour », a-t-il ajouté.

Les opérations de libération se poursuivent dans les zones de la rive ouest du Tigre, a indiqué al-Wakkaa, ajoutant que les forces armées sont actuellement engagées dans de féroces combats pour reconquérir le district d'al-Qayyara par le sud.

« Nous ne devons donner aux terroristes aucune chance de se reposer, et nous devons leur mettre beaucoup de pression », a affirmé à Diyaruna le membre du conseil provincial de Ninive Ali Khoudair.

« Nous devons exploiter les faiblesses actuelles des éléments de l'EIIL, organiser des frappes contre eux, et épuiser leurs capacités afin de libérer les zones restantes des faubourgs de Mossoul et d'aller au cœur de la ville », a-t-il déclaré.

« L'EIIL est aujourd'hui confronté à une résistance populaire à Mossoul, et ses jours sont comptés», a ajouté Khoudair.

Aimez-vous cet article?

1 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500

J'aime ça. C'est très bien

Répondre