NOUVELLES D’IRAK
Terrorisme

L'EIIL utilise des armes chimiques pour ralentir l'avancée irakienne

Par Khalid al-Taie

image

Un char irakien tire sur des positions de « l'État islamique en Irak et au Levant » à al-Qayyara. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

« L'État islamique en Irak et au Levant » (EIIL) a lancé des attaques au gaz toxique sur les forces irakiennes pour essayer d'entraver leur progression vers Mossoul, dernier bastion du groupe en Irak, ont indiqué des responsables de la province de Ninive à Diyaruna.

« Le 22 août, [l'EIIL] a lancé huit obus de mortier et des roquettes de Katioucha transportant du gaz toxique sur des troupes et des civils dans le village d'al-Awsaja, dans le district d'al-Qayyara », a déclaré le major général Najim al-Jabouri, commandant des opérations dans la province de Ninive.

« Les terroristes ont perdu toute capacité d'affronter nos forces, et ils essaient maintenant désespérément de stopper la progression de nos soldats vers Mossoul », a-t-il affirmé.

Al-Jabouri a précisé que cette attaque n'avait causé aucune perte militaire ou civile, et qu'elle avait eu un impact limité, car l'EIIL n'a pas la technologie suffisante pour fabriquer des armes chimiques à fort impact.

Le groupe utilise généralement des gaz toxiques comme le chlore et le souffre, « qu'il mélange grossièrement pour l'utiliser dans des RPG », a-t-il indiqué, ajoutant que ce genre d'arme avait une portée géographique limitée.

« Ce n'est pas la première fois que l'EIIL utilise ce genre d'arme », a-t-il déclaré, notant qu'en mars, le groupe avait lancé des attaques chimiques contre le village de Tazeh, dans la province de Kirkouk, qui avaient causé la mort de civils.

« Nos troupes ont désormais l'expertise nécessaire pour identifier ces attaques et prendre les précautions requises pour éviter leur effet », a expliqué al-Jabouri.

Les forces irakiennes contrôlent totalement al-Qayyara, a-t-il déclaré, une zone qui revêtait une grande importance stratégique pour l'EIIL en termes de mobilisation de ses combattants et d'extraction de ressources naturelles pour ses revenus.

« Mossoul n'est plus qu'à un jet de pierre, et nos troupes avancent grâce à des plans fiables et des estimations bien calculées, qui prennent en considération l'aspect humanitaire, car nous ne voulons pas mettre en danger les civils », a-t-il indiqué.

Signes de la défaite de l'EIIL

L'attaque chimique de l'EIIL contre al-Awsaja est « une preuve claire de la défaite et de la destruction des terroristes », a affirmé Daoud Jundi, membre du conseil provincial de Ninive, qualifiant les attaques utilisant ces armes interdites de « dernier recours pour l'EIIL ».

Les forces de sécurité sont « désormais en mesure d'obtenir d'importantes victoires dans la province de Ninive, la dernière en date étant la libération d'al-Qayyara, la porte du sud vers Mossoul », a-t-il déclaré à Diyaruna.

Au cours des deux dernières années, l'EIIL a lancé des dizaines d'attaques au chlore contre les forces kurdes à l'ouest de Mossoul, a-t-il poursuivi.

Le groupe a également pris pour cible les forces peshmergas dans la ville de Makhmour, à l'est de Mossoul, a-t-il indiqué, ajoutant que « de telles attaques ne fragiliseront pas la détermination de nos forces à défaire le terrorisme ».

Abdoul Rahman al-Wakaa, membre du conseil provincial de Ninive, a souligné l'importance de « prendre toutes les précautions nécessaires face aux plans des terroristes ».

« L'EIIL n'a aucun scrupule humanitaire ou moral, et n'hésitera pas à user de tout type de méthodes de guerre, même si elles sont interdites, pour arriver à ses fins et pour influer sur l'issue des batailles », a-t-il déclaré à Diyaruna.

« Alors que les combats s'approchent de Mossoul, il se pourrait que nous constations un renforcement de l'activité des terroristes répandant des rumeurs et de fausses informations pour tenter de faire baisser le moral de nos soldats et terroriser la population locale », a-t-il ajouté.

« Nous devons prendre en compte toutes les tentatives et les tactiques barbares de l'ennemi pour pouvoir les contrer, car la victoire finale se profile à l'horizon », a affirmé al-Wakaa.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500