La Belgique appelée à rapatrier une mère de l'EIIS et ses enfants de la Syrie

Les autorités belges ont été ordonnées à rapatrier une mère qui a rejoint « L’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) et ses deux enfants d'un camp en Syrie où elle est détenue, a affirmé un avocat de sa famille jeudi 31 octobre.

Le gouvernement belge a 75 jours pour ramener la femme belge âgée de 23 ans et ses enfants du camp al-Roj contrôlé par les autorités kurdes sous l'ordre d'un tribunal de Bruxelles, a annoncé l'avocat, Nicolas Cohen, à l'AFP, confirmant un rapport sur la télévision publique belge.

Le jugement dévoile un débat en Europe sur le destin de citoyens européens qui sont partis pour joindre l'EIIS et qui sont maintenant détenus dans des camps en Syrie et en Irak suite à la défaite de l'EIIS.

Les combattants kurdes, qui contrôlent les camps, et les États-Unis ont appelé les pays européens à rapatrier leurs citoyens pour être traduis en justice.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)