Des rapports que les États-Unis ont bloqué une déclaration condamnant la Turquie à l'ONU sont 'faux'

La mission américaine à l'ONU a nié des rapports disant que les États-Unis ont bloqué une déclaration de consensus du Conseil de Sécurité sur la Turquie dans des consultations à huis clos la semaine dernière.

Toute suggestion que les États-Unis ont bloqué une déclaration de consensus « totalement fausse », a annoncé la mission sur son compte officiel sur Twitter jeudi 10 octobre.

Le Conseil de sécurité de 15 membres s'est réuni à la demande de cinq pays européens : la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne, la Belgique et la Pologne. Dans un communiqué conjoint, les pays européens ont appelé la Turquie à arrêté son action militaire.

La Turquie a lancé le 9 octobre une offensive ciblant les forces kurdes au nord de la Syrie, qu'elle qualifie de «terroristes » liés au insurgents kurdes en Turquie, a rapporté l'AFP.

L'opération fait suite à l'annonce de Washington que les forces américaines se retireraient des zones frontalières entre la Turquie et la Syrie.

« Comme le Président Trump l'a clairement annoncé, les États-Unis n'ont pas appuyé la décision de la Turquie à lancer une incursion militaire au nord-est de la Syrie», a indiqué la mission américaine à l'ONU.

La Turquie est maintenant responsable, a-t-elle ajouté, et à défaut de respecter les règles, protéger les populations vulnérables et garantir que l'EIIS ne se reconstitue pas « aura des conséquences ».

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)