Les frappes aériennes russes tuent 10 civils au nord-ouest de la Syrie

Les frappes aériennes russes ont tué 10 civils, y compris cinq enfants, dans des raids sur la province d'Idlib, quelques heures après que Moscou a annoncé un cessez-le-feu dans cette région, a rapporté l'AFP lundi 20 mai.

L'armée russe a indiqué que les raids aériens ont été lancés pendant la nuit sur a Kafr Nabel après qu'elle a localisé la zone comme rampe de lancement pour les tirs de roquettes sur sa base aérienne clé de Hmeimim.

Tahrir al-Sham contrôle une grande partie d'Idlib et des parties d'Alep, Hama et Lattaquié.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme a indiqué que les frappes aériennes russes ont tué cinq enfants, quatre femmes et un homme à Kafr Nabel.

Les raids ont frappé près d'un hôpital dans la ville, le mettant hors service, a signalé l'Observatoire.

Six autres civils ont été également tués dans les bombardements par les forces du régime syrien dans d'autres parties de la région d'Idlib dimanche, a précisé l'Observatoire.

Les combats se sont intensifiés dans le nord de la province de Hama entre les alliés du régime et les extrémistes lundi matin, a ajouté l'Observatoire, après le répit relatif dans les bombardements de ces trois derniers jours.

Les avions de guerre russes ont bombardé le sud de la province d'Idlib, alors que les avions du régime ont ciblé le nord de la province de Hama avec les mitrailleuses, les missiles et barils de pétrole brut, a-t-il ajouté.

Les frappes aériennes russes surviennent après que Moscou a indiqué dimanche que les forces du régime ont « unilatéralement cessé le feu dans la zone de désescalade à Idlib » à partir du 18 mai à minuit.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500