Sécurité

L'armée irakienne renforce la sécurité au poste-frontalier iranien

Par Khalid al-Taie

image

Le Commandement des opérations de Bassorah sécurise le passage frontalier Shalamcheh avec l'Iran le 20 juillet. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

L'armée irakienne a commencé dimanche 19 juillet à fortifier le passage frontalier Shalamcheh avec l'Iran dans la province de Bassorah dans le cadre d'un plan du gouvernement à lutter contre la corruption, le trafic et les activités illégales dans tous les postes frontaliers.

C'est le deuxième passage frontalier terrestre à Bassorah, après Safwan sur la frontière avec le Koweït, où des mesures de protection strictes ont été mises en place dans le cadre d'un plan lancé le 11 juillet.

Le plan de sécurité frontalière vise « d'imposer le règne de la loi et la souveraineté de l’État dans tous les postes frontaliers », a fait savoir le Commandant des opérations de Bassorah le lieutenant-général Qassem Jasim Nazzal à Diyaruna.

« Nous avons commencé le travail pour sécuriser le passage de Shalamcheh et renforcer les fortifications là-bas», a-t-il expliqué.

« Nous avons adopté une série de mesures dans le but de contrôler le passage, telles que la fermeture de toutes les entrées et maintenir un corridor opéré sous le contrôle de l'armée», a-t-il dit.

En outre, poursuit-il, les forces irakiennes ont fermé toutes les routes informelles menant au passage et ratissé toutes les zones environnantes.

« Le travail se poursuit en étroite coordination avec les forces de police, l'autorité douanière et les travailleurs au poste», a souligné Nazzal, ajoutant que ces mesures « contribueront au renforcement de la sécurité au passage ».

L'armée a assumé l'entière responsabilité de la sécurité au poste, a-t-il signalé, avec les nouvelles mesures mises en place sous les directives du Premier ministre Mustafa Kadhemi, également commandant en chef des forces armées.

En plus des passages terrestres de Safwan et Shalamcheh, Bassora comprend les ports maritimes du sud et du nord Umm Qasr, al-Maqal et Khor al-Zubair.

Sécuriser les passages avec l'Iran

Lors d'une visite le 15 juillet à Bassorah, Kadhemi a indiqué que son gouvernement était déterminé à éliminer la corruption et les activités illégales aux postes douaniers frontalier et à limiter la possession d'armes à l’État.

Il a donné ses instructions au Commandement des opérations à Bassorah d’assumer le contrôle total des passages Safwan et Shalamcheh, et a confié au Commandement de la Force Navale la responsabilité de contrôler les ports maritimes, a annoncé le Commandement des opérations conjointes.

Ces forces ont des effectifs suffisants de forces formées pour mener à bien toutes les missions qui leur sont confiées, a indiqué Nazzal, notant que tous les passages à Bassorah sont aujourd'hui soumis à un contrôle rigoureux de sécurité et aucune violation de la loi n'a été signalée.

Les forces irakiennes ont le plein contrôle des trois passages frontaliers avec l'Iran : Mandali et Munthiriya, dans la province de Diyala, et le passage Zarbatiya dans la province de Wasit.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)