Politique

Libye: le gouvernement d'union annonce que les mercenaires russes sont évacués

AFP

image

Les forces loyales au gouvernement d'union nationale libyen reconnu par l'ONU en cortège dans un camion de système de défense aérien de fabrication russe Pantsir à Tripoli le 20 mai après sa capture à la base aérienne al-Watiya (base aérienne Okba Ibn Nafa) des forces loyales à l'homme fort Khalifa Haftar basé à l'est de la Libye. [Mahmud Turkia/AFP]

Les forces soutenant le gouvernement libyen reconnu par l'ONU ont annoncé lundi 25 mai que des centaines de mercenaires russes qui se battaient aux côtés du commandant militaire rival Khalifa Haftar ont été évacués des zones de combat au sud de la capitale Tripoli.

L'annonce survient après une série d'échecs pour l'offensive de Haftar qui se poursuit pendant une année à saisir la capitale au gouvernement d'union nationale basé à Tripoli (GUN).

« Un avion-cargo militaire Antonov 32 a attérri à l'aéroport de Bani Walid pour reprendre l'évacuation des mercenaires (groupe) Wagner qui se sont enfuis du sud de Tripoli, vers une destination encore non confirmée», ont indiqué les forces pro-GUN sur les réseaux sociaux.

Il n'y avait pas eu de réaction immédiate des forces de Haftar aux allégations du GUN lundi.

Le mois dernier, dans un rapport adressé au Conseil de sécurité de l'ONU, des experts de l'ONU ont confirmé des rapports des médias américains que le Groupe Wagner, une organisation paramilitaire russe considérée proche du président Vladimir Poutine, avait envoyé des combattants pour soutenir Haftar.

Le Kremlin a toujours nié toute implication.

Dans une vidéoconférence du Conseil de sécurité de l'ONU plus tôt ce mois-ci, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis ont appelé la Russie à arrêter d'envoyer des mercenaires en Libye .

Le Groupe Wagner coordonnait un effort de recrutement en Syrie, incitant les jeunes hommes dans le pays déchiré par la guerre à combattre en tant que mercenaires en Libye.

Les forces pro-GUN ont indiqué samedi qu'elles avaient saisi trois barraques au sud de la capitale, quelques jours après que les forces de Haftar avaient annoncé que leurs combattants allaient se retirer de certaines positions au sud de Tripoli.

Elles ont précisé lundi qu'environ « 1.500 à 1.600 mercenaires » avaient fui les lignes de front à Tripoli vers Bani Walid, à environ 145 kilomètres au sud-est de la capitale.

Elles avaient dit le jour précédent que sept avions-cargo avaient atterri à l'aéroport de la ville, ramenant les munitions et armes et évacuant les combattants qui ont pris la fuite.

Une vidéo diffusée sur la chaîne de télévision Libya al-Ahrar basée à Tripoli montrait des hommes armés à bord d'un avion-cargo militaire du type Antonov 23.

Un système missile de défense aérien Pantsir de fabrication russe pourrait être vu dans l'arrière-plan.

Les forces de Haftar, qui contrôlent en grande partie l'est et le sud de la Libye, ont essuyé plusieurs échecs depuis avril lorsque le combattants du GUN les ont expulsés de deux villes côtières stratégiques.

Aimez-vous cet article?
1
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)