NOUVELLES D’IRAK
Terrorisme

Un ancien rappeur, suspect notoire de l'EIIS, arrêté en Espagne

AFP

image

Abdel Majed Abdel Bary, un ressortissant égyptien qui s'était autrefois affiché sur Twitter brandissant une tête tranchée, a été arrêté en Espagne. [Photo diffusée sur Internet] 

Un ancien rappeur britannique et suspect notoire de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) a été arrêté en Espagne, a indiqué une source judiciaire mercredi 22 avril.

Abdel Majed Abdel Bary, ancien rappeur de l'ouest londonien qui avait posté sur Twitter une photo de lui brandissant une tête tranchée, a été arrêté dans la ville côtière d'Almería, dans le sud de l'Espagne, a continué cette source.

Mardi, la police a annoncé l'arrestation de « l'un des combattants étrangers les plus recherchés de l'EIIS », l'identifiant comme un ressortissant égyptien, sans toutefois le nommer ni indiquer précisément dans un premier temps le lieu de son arrestation.

S'adressant à l'AFP, une source proche de la justice espagnole a confirmé qu'il s'agissait d'Abdel Bary.

La police a indiqué que le suspect « était récemment entré clandestinement en Espagne et se cachait dans un appartement en location » à Almería, où plusieurs autres personnes avaient également été appréhendées.

« Il s'agit de l'un des terroristes les plus recherchés en Europe du fait de son passé criminel dans les rangs de l'EIIS et d'un individu extrêmement dangereux », a précisé un communiqué de la police.

Avant d'arriver en Espagne, Abdel Bary avait passé « plusieurs années dans les zones de conflit en Syrie et en Irak », a ajouté la police, le décrivant comme présentant « certains traits de personnalité très étranges et un profil criminel extrêmement violent, ce qui avait attiré l'attention de toutes les polices européennes et de l'ensemble des services de renseignement ».

Né à Londres, Abdel Bary s'était fait connaître par un message sur Twitter dans lequel il apparaissait brandissant une tête tranchée avec la légende « Moment de détente avec mon pote, ou ce qu'il reste de lui ».

Il est le fils d'Adel Abdel Bary, un ressortissant égyptien condamné en 2015 à 25 ans de prison par un tribunal américain pour son implication dans les attentats de 1998 contre les ambassades des États-Unis au Kenya et en Tanzanie, qui avaient fait 224 morts et avaient blessé plus de 5 000 personnes.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500