https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/04/23/feature-03

×
×
Économie |

Le PNUD prévoit la reconstruction de 15 000 maisons dans la Vieille Ville de Mossoul

Khalid al-Taie

image

Des bénévoles locaux rénovent une maison dans la Vieille Ville de Mossoul sur cette photo publiée sur internet le 26 juillet 2018. [Photo extraite de la page Facebook de l'équipe de bénévoles de Khaluha Ajmal]

Un plan à grande échelle est en cours pour reconstruire les maisons détruites pendant la guerre contre « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) dans la Vieille Ville de Mossoul, a annoncé mardi 23 avril la cellule de crise de la province de Ninive.

Cette cellule de crise avait été mise en place par le Premier ministre Adel Abdoul Mehdi pour gérer Ninive après le renvoi du gouverneur Noufal Hammadi le mois dernier.

Le parlement irakien a voté pour destituer Hammadi après la mort de 100 personnes dans un accident de ferry qui a déclenché une vague de colère et de chagrin.

« À ce jour, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a reconstruit 1000 maisons détruites dans la Vieille Ville », a rapporté Ali Mahmoud, directeur médias de la cellule, à Diyaruna.

image

Des camions retirent des gravats devant des maisons endommagées dans la Vieille Ville de Mossoul en janvier 2018. [Photo fournie par la municipalité de Mossoul]

En coopération avec la direction de la municipalité de Mossoul et d'autres municipalités de Ninive, le PNUD a entamé la reconstruction de 4000 maisons détruites dans la zone, a-t-il rapporté.

Ces efforts font « partie d'un ambitieux projet de reconstruction de 15 000 maisons au total dans [la Vieille Ville] », a-t-il ajouté.

Les autorités prévoient que ce plan de six mois couvrira plusieurs quartiers, dont al-Jame al-Kabir, al-Maidan, al-Zanjili, Ras al-Kour, al-Sheikh Fathi, al-Kawazeen et al-Sarjakhana, a-t-il précisé.

La construction de ces maisons « aidera des milliers des familles vivant actuellement dans des camps à rentrer dans leur quartier d'origine et à mettre fin à la crise des déplacements qui dure depuis plus de deux ans », a-t-il poursuivi.

Les familles déplacées sont réparties dans treize camps, situés pour l'essentiel au sud de Mossoul, a-t-il indiqué.

Parmi ces camps se trouvent Daibaka, al-Salamiya et Hammam al-Alil, qui accueillent actuellement au total 150 000 familles déplacées venues de Mossoul et d'autres villes de Ninive.

Relancer la reconstruction

La cellule de crise a soumis à l'approbation du ministère de la Planification de nombreux projets dans différents secteurs de service dans le cadre du plan de développement de la province de Ninive de cette année, a déclaré Mahmoud.

Ces projets portent sur la réhabilitation des infrastructures et des services publics, comme les réseaux d'eau et d'électricité, les routes, les ponts, l'éducation, la santé et les affaires sociales, a-t-il précisé.

Près de 626 milliards de dinars irakiens (525 millions de dollars) ont été attribués au soutien à la stabilité et à la reprise dans la province de Ninive, a annoncé le gouvernement irakien le 16 avril.

La cellule de crise, qui est actuellement chargée de gérer la province, « s'efforce de mettre à exécution tous les projets et de relancer le secteur de la reconstruction », a rapporté Mahmoud.

Des équipes de terrain ont été formées pour superviser la progression des projets et établir des rapports périodiques sur les étapes de leur avancement.

Aimez-vous cet article?
0
NON

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha