Société

La municipalité de Mossoul et des bénévoles nettoient la ville

Khalid al-Taie

image

Un bulldozer municipal déblaie les gravats dans la vieille ville de Mossoul. [Photo fournie par la municipalité de Mossoul]

La municipalité de Mossoul travaille avec des équipes de bénévoles locaux pour débarrasser la ville de toutes les traces des combats contre « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS).

« Nous poursuivons nos efforts et envisageons de créer une nouvelle division municipale baptisée "Division de soutien bénévole", pour développer des projets avec ces équipes et mettre en place des actions conjointes », a indiqué le directeur des services municipaux de Mossoul, Abdoul Sattar al-Habbou.

« Nous avons déblayé les débris de nombreux bâtiments détruits, à ce jour 3,5 millions de mètres cubes de gravats, dans plusieurs districts de Mossoul, dont la vieille ville », a-t-il indiqué, soulignant que 11 500 maisons de Mossoul ont été détruites.

Les carcasses de près de 10 000 véhicules calcinés ont également été retirées des rues.

image

Des employés municipaux de Mossoul restaurent un rond-point d'une grande rue de la ville. [Photo fournie par la municipalité de Mossoul]

« Les opérations de déblaiement des gravats et des résidus sont difficiles et dangereuses, car des engins explosifs improvisés (EEI), des ceintures explosives et des résidus de la guerre sont enterrés ou enfouis sous les décombres », a précisé al-Habbou.

La plupart des rues de Mossoul ont été réparées et remises en état, a-t-il poursuivi.

« Nous avons rouvert 2 695 kilomètres de rues, dont 90 % dans la partie est de Mossoul et 50 % dans la partie ouest », a-t-il précisé.

Certaines rues de la vieille ville resteront inutilisables jusqu'à ce que les infrastructures endommagées comme les conduites d'eau puissent être réparées, a-t-il ajouté.

L'eau potable est maintenant disponible dans 90 % de Mossoul, a indiqué al-Habbou, et l'eau est fournie par camions-citernes aux 1 400 familles qui sont revenues dans la vieille ville.

La municipalité et les équipes de bénévoles locaux participent également aux efforts du gouvernement pour retirer les corps des combattants de l'EIIS, a-t-il ajouté.

Actions des bénévoles

L'une des équipes de bénévoles qui a travaillé aux côtés des équipes municipales est Mouthabirun lel-Kheir (Travailler avec diligence pour le bien), dirigée par le militant civil Bandar al-Akidi.

Cette équipe a travaillé avec la municipalité pour débarrasser les étroites ruelles de la ville des gravats, et se prépare maintenant à travailler à d'autres projets, a poursuivi al-Akidi.

Le projet de déblaiement a ouvert la voie au « retour de centaines de familles dans leurs quartiers du vieux Mossoul », a-t-il expliqué.

Les actions d'autres équipes ont permis d'apporter une aide humanitaire aux familles dans le besoin, leur apportant des paniers alimentaires et une aide en nature pendant le ramadan.

« Nous avons lancé un projet de réhabilitation des maisons détruites durant la guerre », a-t-il précisé. « Nous espérons construire au moins 100 maisons avec les fonds qui nous ont été donnés. »

« Nous travaillons actuellement à réparer deux maisons avec des ressources financières modestes », a-t-il poursuivi. « Nous espérons que nos projets et ces campagnes de services serviront de motivation pour une coopération plus large et plus inclusive visant à restaurer notre ville. »

Khalaf al-Hadidi, membre du conseil provincial de Ninive, a salué le niveau de coopération entre les autorités locales et les initiatives de la société civile, appelant les équipes de bénévoles à coordonner en permanence leurs efforts avec les autorités locales.

« Les activités de service entreprises par les jeunes de Mossoul pour nettoyer leur ville sont nécessaires et constituent un mouvement populaire qui reflète le désir de partager la responsabilité des efforts de reconstruction », a-t-il conclu pour Diyaruna.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)