https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2018/12/26/feature-03

×
×
Sécurité |

Attaques « audacieuses » de la police de Diyala contre les derniers éléments de l'EIIS

Khalid al-Taie

image

Les barrières en béton sont retirées et les routes rouvertes dans la ville de Baquba, dans la province de Diyala, le 18 décembre. [Photo fournie par le commandement de la police de Diyala]

La police irakienne a fait savoir à Diyaruna qu'elle avait lancé des opérations de sécurité « audacieuses » visant les derniers éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) dans la province de Diyala.

La police de Diyala « a été en mesure de rassurer la population » dans toutes les villes de la province, a expliqué le major général Faisal al-Abbadi, chef de la police de Diyala, mardi 25 décembre.

« Nous menons régulièrement des opérations audacieuses et de qualité contre les derniers éléments de l'EIIS pour les empêcher de créer des zones sûres dans des régions inhabitées », a-t-il expliqué à Diyaruna.

Au cours du premier semestre 2018, ces opérations de police ont permis « la découverte et la destruction d'environ 50 maisons de repos du groupe dans les collines et les vallées de Hamrine et dans les régions voisines de la province de Salaheddine », a ajouté al-Abbadi.

image

Les forces irakiennes incendient une maison de repos de l'EIIS dans la région de Hamrine, sur cette photo publiée sur internet le 31 juillet. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Au total, a-t-il poursuivi, près de 900 personnes ont été arrêtées durant cette période, qui étaient « recherchées pour répondre de terrorisme et de délits criminels ».

« Au moins 35 terroristes, parmi lesquels de dangereux leaders, ont été neutralisés lors d'opérations de sécurité et d'attaques-surprises contre des sites secrets de l'ennemi », a continué al-Abbadi.

Amélioration de la situation sécuritaire

La situation d'ensemble dans la province « est désormais plus sûre et plus stable », a-t-il déclaré.

« Cette stabilité nous a incités à rouvrir des rues et des routes dans le centre de la province de Diyala, qui avaient été fermées pour des raisons de sécurité pendant plus de dix ans », a-t-il précisé.

« Nous avons retiré les barrières de béton dans plus de dix artères principales et rues latérales [à Baquba] et les avons officiellement rouvertes à la circulation des piétons et des voitures », a-t-il indiqué. « Nous sommes sur le point de finir cette tâche, avant de passer aux autres villes. »

Des mesures ont également été prises pour sécuriser les routes commerciales traversant la province, au premier rang desquelles la route vitale qui relie Bagdad à Kirkouk, a poursuivi al-Abbadi.

Ces caméras thermiques ont été installées, et des postes de contrôle ont été mis en place, a-t-il ajouté, et des patrouilles de police circulent dans toutes les zones.

« Nous n'avons enregistré aucun incident majeur sur les routes et dans les rues au cours des six derniers mois, ce qui confirme le succès de nos mesures préventives », a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?
0
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha