https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2018/11/28/feature-03

×
×
Sécurité |

La police de Diyala traque l'EIIS dans les vergers de la province

Khalid al-Taie

image

Une force du commandement de la police de Diyala participe le 15 octobre à une opération pour traquer les éléments restants de l'EIIS dans les vergers du district de Khanaqin dans l'est de Diyala. [Photo fournie par le commandement de la police de Diyala]

Le commandement de la police de Diyala a récemment annoncé avoir mis en place une force spéciale chargée de traquer les derniers éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) se cachant dans les vergers.

La mission de cette force spéciale de la police est de débarrasser les vergers de Diyala des éléments de l'EIIS grâce à des opérations proactives, a expliqué à Diyaruna mercredi 28 novembre le colonel Ghalib al-Attiya, porte-parole du commandement.

Cette nouvelle force a été entraînée à traquer les activistes qui se cachent dans des zones riches en vergers et en cultures, où la végétation dense leur fournit une couverture, a-t-il précisé.

Des combattants de la nouvelle force ont commencé à se déployer dans la plupart des vergers, a-t-il fait savoir, et ils ont lancé mardi une opération de sécurité dans les vergers d'al-Mukhaisa, al-Abbara et du nord d'al-Muqdadiya.

image

Des véhicules de police progressent vers des repaires de l'EIIS dans les vergers d'al-Mukhaisa, dans la province de Diyala, sur cette photo d'archive prise le 3 septembre 2017. [Photo fournie par le commandement de la police de Diyala]  

Les combattants se sont également déployés dans les villages d'al-Aswad, al-Ghalibiya, al-Kasasiba et Khazraj et leurs vergers, a-t-il poursuivi.

Lors de l'opération de mardi, deux maisons de repos de l'EIIS qui étaient prêtes à recevoir des éléments de l'EIIS a ont été incendiées, a déclaré al-Attiya.

Destruction des repaires secrets

Cette nouvelle force a été formée « à éliminer la présence terroriste dans les vergers », a fait savoir al-Attiya, notant que leur présence est difficilement détectable par la reconnaissance aérienne.

« L'EIIS cherche toujours à s'implanter ici et à réorganiser ses troupes en établissant des maisons de repos et des repaires secrets dans les zones boisées, et en déployant des tireurs d'élite », a-t-il déclaré.

Les militants ont profité du terrain et du fait que les forces irakiennes ne puissent pas y apporter de véhicules militaires ou transporter d'armes lourdes, a-t-il ajouté.

« Notre plan est donc de mener des poursuites de qualité et d'utiliser des éléments de sécurité entraînés, et nos opérations dans ce sens se poursuivront selon un calendrier opérationnel précis », a annoncé al-Attiya.

Le commandement de la police travaille avec le commandement des opérations de Diyala, les services de renseignements et d'autres agences de sécurité pour empêcher les éléments restants de l'EIIS et ses cellules de menacer la sécurité de la province, a-t-il indiqué.

Cette semaine, a-t-il poursuivi, 18 individus recherchés ont été arrêtés dans différentes parties de Diyala, dont cinq pour terrorisme.

Le commandement de la police de Diyala et la nouvelle force cherchent à maintenir le contact avec la population locale, a-t-il souligné, notamment celle des villages agricoles.

« Nous souhaitons renforcer la confiance entre les citoyens et nous afin de renforcer les efforts de sécurité », a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?
5
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire