Sécurité

Syrie : les FSI démantèlent une cellule terroriste dans la ville d'al-Raqqa

Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Mouhannad Ibrahim, porte-parole des Forces de sécurité interne d'al-Raqqa lit une déclaration lors d'une conférence de presse dimanche 30 septembre, annonçant le démantèlement d'une cellule terroriste. [Photo fournie par les Forces démocratiques syriennes]

Les Forces de sécurité interne (FSI) de la ville syrienne d'al-Raqqa ont annoncé dimanche 30 septembre avoir déjoué samedi un projet terroriste avant son exécution.

Lors d'une attaque contre le repaire de cette cellule terroriste, les FSI ont tué deux hommes, en ont arrêté cinq autres et ont saisi des quantités importantes de munitions et d'équipement militaire. Des photos de ce matériel ont été montrées lors de la conférence de presse de dimanche.

Mouhannad Ibrahim, porte-parole des FSI d'al-Raqqa, a annoncé la nouvelle de la découverte de la cellule.

Parmi les objets saisis dans les deux maisons utilisées comme repaires se trouvaient des armes, des munitions et des explosifs, et une voiture piégée a été trouvée à proximité, ainsi que des mines et des ceintures d'explosifs prêtes à être déclenchées, a rapporté Ibrahim.

image

Les Forces de sécurité interne inspectent un véhicule à un poste de contrôle fixe de l'une des entrées de la ville d'al-Raqqa. [Photo fournie par les Forces démocratiques syriennes]

Pendant l'attaque, des coups de feu ont été échangés avec les membres de la cellule, a-t-il indiqué, provoquant les deux décès.

Anniversaire de libération

L'émergence de cette cellule coïncide avec les préparations pour la fête du premier anniversaire de la libération de la ville de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS), a déclaré Ghassan Ibrahim, commandant d'une unité des Forces démocratiques syriennes (FDS).

« L'attaque prévue semble avoir été une tentative ratée de prouver que l'EIIS a toujours une influence dans la région », a-t-il confié à Diyaruna.

« La découverte des deux maisons où les malfaiteurs se cachaient a mis fin à ces ambitions », a-t-il affirmé.

La cellule a été découverte après que plusieurs personnes ont indiqué aux forces de sécurité que des inconnus essayaient de hisser des drapeaux de l'EIIS dans le district d'al-Dariya.

Les FSI ont rapidement effectué un raid contre la cellule, soutenues par les FDS et le Commandement kurdo-syrien des forces antiterroristes (CFA).

Selon Ibrahim, la tentative de hisser le drapeau de l'EIIS était clairement à des fins de propagande, notamment car cela intervient alors que la ville se prépare à fêter le premier anniversaire de sa libération.

Ibrahim a déclaré que la découverte de deux maisons et du stock d'armes et d'explosifs qu'elles contenaient « a épargné une autre effusion de sang à la ville ».

L'opération de fouille se poursuivra encore pendant quelques jours, a-t-il fait savoir, pour s'assurer qu'il ne reste aucun élément affilié au réseau terroriste.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)