Société

Des jeunes Arabes plantent des oliviers dans les villes de l'Anbar

Par Saif Ahmed dans l'Anbar

image

Des enfants participent à une récente campagne de plantation d'oliviers dans les rues de Falloujah et de Ramadi, dans la province de l'Anbar. [Saif Ahmed/Diyaruna]

De jeunes Irakiens se sont récemment rendus dans l'Anbar pour planter des oliviers dans les rues de Falloujah et de Ramadi, et ont participé à des activités sportives et culturelles avec leurs camarades dans la province la plus occidentale du pays.

Cette campagne de quatre jours, organisée par le ministère de la Jeunesse et des Sports, a connu une « participation importante de la part de militants, de jeunes et de bénévoles venus de différentes provinces irakiennes », a rapporté Hamid al-Dulaimi, membre du conseil provincial de l'Anbar.

Ces jeunes, originaires de Bagdad, Najaf, Karbala, al-Nasiriya et Babil, ont planté plus de 2 000 oliviers à Ramadi et Falloujah, a-t-il indiqué à Diyaruna, et ils ont également pris part à des activités artistiques et sportives.

« Cette campagne envoie un message de paix, d'amour et de fraternité aux Irakiens suite à l'expulsion de « l'État islamique en Irak et au Levant » (EIIL) de l'Anbar », a-t-il affirmé.

« C'est un message clair indiquant aux organisations terroristes que notre peuple est uni », a précisé le directeur des sports de Ramadi, Mohammed Obaid al-Fahdawi.

Elle permet d'affirmer que les jeunes Irakiens rejettent le sectarisme, la discrimination et les idéologies d'extrémisme et de violence, a-t-il déclaré à Diyaruna.

« Terre de détermination »

La campagne a inclus une production théâtrale sur les habitants de l'Anbar intitulée « Terre de détermination », a annoncé al-Fahdawi.

« Elle montre comment ils ont combattu le terrorisme et libéré leurs terres, restauré la sécurité et la stabilité, et ramené la vie dans les villes après trois années difficiles de souffrances causées par les déplacements et la destruction de leurs maisons », a-t-il raconté.

Les autres activités culturelles comprenaient une soirée de poésie avec des poètes de l'Anbar et d'autres provinces, a-t-il ajouté.

À travers leur poésie, les auteurs ont exprimé l'amour de leur pays et l'unité de son peuple contre le terrorisme, qui aura tenté, en vain, de détruire les villes de l'Anbar, a indiqué al-Fahdawi.

« Les oliviers ont été plantés dans des cours d'école, à des carrefours et dans des parcs publics comme autant de symboles de détermination », a-t-il poursuivi.

Khalil al-Amiri, poète originaire de Bagdad, a rapporté à Diyaruna qu'il s'était rendu dans l'Anbar « pour soutenir notre peuple à Ramadi et à Falloujah, qui est dans nos cœurs ».

« Des rumeurs circulent disant que la province de l'Anbar est un endroit encore dangereux et invivable, mais nous pouvons attester du contraire », a-t-il affirmé. « Nous sommes heureux de la voir se reconstruire et de voir les gens se déplacer librement. »

Connexions fortes

« La vie culturelle, artistique et athlétique de l'Anbar revêt une importance nationale », a déclaré al-Amiri.

« Il y a ici des poètes et des écrivains dans tout un ensemble de disciplines, et nous pouvons bénéficier de leur expertise et renforcer nos relations afin de préparer le terrain à de futures manifestations communes », a-t-il ajouté.

« L'Anbar et ses habitants sont liés aux autres provinces irakiennes par des liens tribaux, religieux et sociaux très forts », a indiqué Hussein Kanaan, un habitant de Kerbala.

« Comme nous sommes aujourd'hui avec les nôtres, nous ne pouvons qu'être heureux en fêtant avec eux la libération et le retour à la normale dans leurs régions », a-t-il déclaré. « Nous disons 'non' au terrorisme et 'oui' à la paix, à l'unité et à l'amour. »

« Participer à des activités comme des matchs de football avec des équipes locales douées et prometteuses est une invitation lancée au gouvernement et aux autorités sportives pour qu'ils les remarquent », a-t-il expliqué.

Des stars du football comme feu Ammo Baba sont sorties de l'Anbar par le passé, a-t-il rappelé, ainsi que le joueur irakien Hisham Mohammed, qui joue actuellement pour l'équipe d'al-Talaba, et d'autres athlètes célèbres.

Améliorer le moral dans l'Anbar

« La visite de la délégation de la jeunesse et des sports à Falloujah a renforcé le moral », a expliqué le capitaine Hayder al-Shimmari de Falloujah.

« Nous rendrons la visite, car nous organiserons très prochainement des événements sportifs à Bagdad, Kerbala, Najaf et Bassorah », a-t-il indiqué à Diyaruna.

« Le terrorisme a tenté de cacher la vérité dans l'Anbar et d'isoler la province des autres provinces irakiennes, mais il a échoué face à la détermination de ses résidents », a-t-il expliqué.

La vie et les sports sont revenus à la normale, a affirmé al-Shimmari.

Cependant, a-t-il ajouté, les équipes locales ont toujours besoin que soient rénovés leurs stades et mis à jour leurs équipements sportifs pour améliorer leurs performances.

La rénovation des infrastructures et l'investissement dans de nouveaux équipements leur permettront de participer aux championnats nationaux et de découvrir des talents nouveaux, a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500