L'Irak dit avoir tué 36 éléments de l'EIIS en Syrie

L'Irak a déclaré dimanche 22 avril que ses forces avaient tué "36 terroristes" appartenant à "l'Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS), y compris de hauts dirigeants, dans les raids aériens jeudi en Syrie , a rapporté l'AFP .

"Les raids aériens irakiens, menés par plusieurs F-16 en Syrie le 19 avril, visaient des terroristes de l'EIIS qui représentaient un danger pour l'Irak", a déclaré le général Yahya Rassoul, porte-parole du Commandement des opérations interarmées.

"Selon nos informations, les attaques ont eu lieu lors d'une réunion de hauts dirigeants des terroristes et elles ont atteint leurs objectifs avec la mort de 36 d'entre eux", a-t-il dit.

La coalition a confirmé l'attaque qui a eu lieu près de la ville de Hajin dans la province syrienne de Deir Ezzor, à environ 50 kilomètres de la frontière irakienne.

Lundi, un haut dirigeant de l'EIIS a été tué après que des avions de guerre irakiens aient visé un rassemblement des combattants du groupe en Syrie, ont rapporté les médias irakiens.

Le chef de l'EIIS, connu sous le nom d'Abou Luqman al-Souri, serait l'adjoint du chef de l'EIIS, Abou Bakr al-Baghdadi, et serait chargé de recruter des kamikazes en Syrie et de les envoyer en Irak.

L'armée conjointe irakienne et les gardes-frontières ont également tué quatre éléments de l'EIIS qui tentaient de s'infiltrer en Irak depuis la Syrie, a annoncé lundi le commandement des opérations de l'Anbar.

Les forces interarmées ont affronté les éléments de l'EIIS à Tal Safuk alors qu'ils tentaient de franchir la frontière avec la Syrie à partir d'Albou Kamal, a indiqué le porte-parole du commandement, le colonel Mohammed al-Doulaimi, à Diyaruna.

Un véhicule transportant des armes et des explosifs a également été brûlé dans l'opération, a-t-il ajouté.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500