Les pourparlers de paix en Syrie à Astana herutent les obstacles

Les groupes d'opposition syriens ont déclaré mercredi 3 mai qu'ils suspendaient la participation au dernier cycle de négociations de paix dans la capitale kazakhe Astana, a rapporté l'AFP.

Le régime syrien et les délégations de l'opposition se sont réunis à Astana pour le début de la quatrième série de pourparlers parrainés par les partisans du régime, la Russie et l'Iran et le partisan de l'opposition, la Turquie, pour tenter de mettre fin à la guerre de six ans, mais la délégation de l'opposition a rapidement annoncé qu'il s'écartait temporairement.

Une source auprès de l'opposition à Astana a déclaré à l'AFP que la délégation suspend les réunions en raison des "violentes attaques aériennes sur les civils".

Les négociations ont débuté par une série de réunions bilatérales et devraient se concentrer sur un plan russe visant à établir des "zones de non-violence" dans tout le pays.

Les pourparlers d'Astana se déroulent en conjonction avec des efforts de paix plus larges soutenus par l'ONU en Suisse qui n'ont jusqu'à présent pas permis de combler les fissures majeures entre les parties belligérantes.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500