Politique

Acquisitions foncières du CGRI à Deir Ezzor

Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Une école scolaire et d'autres bâtiments de la ville de Deir Ezzor ont été détruits. [Photo fournie par l'Euphrates Post]

Le Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI) s'est lancé dans l'acquisition de biens fonciers dans plusieurs quartiers de la ville de Deir Ezzor, a indiqué un militant local.

Il a pour ce faire fait appel à différents intermédiaires, notamment des Syriens qui appartiennent à des milices affiliées au CGRI, a précisé Jamil al-Abed, un militant de Deir Ezzor, à Diyaruna.

Le CGRI a porté son attention sur les quartiers qui avaient été désertés durant la guerre, lorsque leurs habitants s'étaient enfuis, a-t-il ajouté.

Pour décourager ces habitants de revenir, a-t-il poursuivi, le régime syrien a délibérément négligé ces quartiers, laissant les gravats dans les rues et les travaux de réhabilitation inachevés.

image

Un soldat du régime syrien à un poste de sécurité, à l'entrée du quartier de Kanamat dans la ville de Deir Ezzor. [Photo fournie par l'Euphrates Post]

« Cela semble s'inscrire dans le cadre d'une stratégie délibérée visant à modifier l'équilibre démographique de ces quartiers », a continué al-Abed, soulignant que cela allait au-delà de la simple négligence.

Cela n'est pas la première campagne d'acquisition foncière menée par le CGRI dans la province, a-t-il expliqué, soulignant qu'il avait acquis des immeubles et des biens privés dans d'autres parties de Deir Ezzor de la même manière.

Al-Abed a ajouté que le CGRI envisageait de s'implanter dans certains quartiers de Deir Ezzor, comme Kanamat, al-Sharqiyah, al-Gharbiyah et al-Huwaiqa, dont les habitants n'étaient pas revenus en raison des dégradations subies.

Le régime syrien n'a effectué aucun travail de réparation dans ces quartiers et n'en a pas retiré les gravats, a-t-il poursuivi, signe manifeste d'une stratégie délibérée de la part du régime et du CGRI de transférer la propriété foncière dans ces quartiers.

Des personnages clés au sein des institutions du régime ont facilité ces transactions immobilières en délivrant des titres de propriété et en accélérant les procédures de transfert, a-t-il ajouté.

Plusieurs quartiers de la ville sont ainsi sérieusement négligés, et dans certains d'entre eux, les services de base font totalement défaut, comme l'électricité, l'eau et l'assainissement, a-t-il souligné.

Le régime tente de modifier la composition démographique de ces quartiers en exerçant des pressions sur certains habitants et en exploitant les besoins financiers que connaissent la plupart des vendeurs, a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500