https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2020/02/24/feature-02

×
×
Sécurité |

Deux kamikazes de l'EIIS abattus par la police de Diyala

Khalid al-Taie

image

Un membre de la sécurité irakienne de l'unité cynophile inspecte un véhicule civil à Diyala le 11 août 2019. [Photo fournie par le commandement de la police de Diyala]

Des kamikazes de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) ont été abattus lors d'une opération de police dans la localité de Bahraz, dans la province de Diyala, ont indiqué des sources proches de la sécurité irakienne lundi 24 février.

« Une unité des opérations spéciales a lancé une attaque contre un repaire de l'EIIS dans la région de Bahra dimanche », a déclaré le général de brigade Nihad al-Mahdawi, porte-parole du commandement de la police de Diyala.

Cette unité a encerclé le repaire où se cachaient les deux kamikazes et a pu abattre l'un d'eux, tandis que l'autre a fait exploser la ceinture d'explosifs qu'il portait sans causer de quelconques dommages aux soldats, a-t-il précisé à Diyaruna.

« Ces terroristes étaient de dangereux éléments responsables de plusieurs attaques, dont la dernière, il y a cinq jours, était des coups de feu qui avaient entraîné la mort de deux policiers du régiment d'urgence dans la localité de Bahraz, dans le sud de la province », a-t-il précisé.

image

Les habitants de Bahraz, dans la province de Diyala, coopèrent avec les forces de sécurité pour traquer les résidus de l'EIIS. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

« À la suite de cette attaque lâche, une équipe de sécurité conjointe de la Direction des renseignements de Diyala, de la 7e Brigade d'urgence et de la police de Bahraz, a mise en place », a-t-il expliqué.

« Cette équipe communiquait avec les habitants de Bahraz, qui firent preuve d'une parfaite coopération, et a pu collecter d'importantes informations qui ont permis en fin de compte de traquer les terroristes et de les abattre », a-t-il ajouté.

Les Irakiens déterminés à éradiquer l'EIIS

« Cette attaque a été soigneusement préparée et nous avons pu faire payer le double aux résidus terroristes et leur montrer que quoi qu'ils tentent de faire, nos troupes et la détermination des habitants veilleront à ce qu'ils ne puissent échapper à leur châtiment », a déclaré al-Mahdawi.

Parallèlement à cette attaque, la police de Diyala a mené des opérations de sécurité qui ont permis « la saisie d'un important stock de munitions et d'armes et la destruction de deux maisons de repos des terroristes dans les monts Hamrin », a poursuivi al-Mahdawi.

Lors d'une opération préemptive lancée plus tôt, la police avait également arrêté quatre personnes recherchées pour des faits de terrorisme dans la région du Bassin d'al-Nada, a-t-il ajouté.

« Plusieurs grandes opérations sécuritaires de qualité sont actuellement menées dans le plus grand secret », a-t-il indiqué.

« La situation sécuritaire dans la province de Diyala est aujourd'hui plus stable grâce aux efforts de sécurité et au soutien de la population locale », a ajouté al-Mahdawi.

Le retrait des barrières en béton de la plupart des villes et des localités » est une indication claire du climat de sécurité qui règne aujourd'hui dans la province », a-t-il continué.

Dans ses plans de sécurité actuels, le commandement de la police veut s'appuyer encore plus sur des systèmes techniques pour protéger les populations et traquer les terroristes, a-t-il expliqué.

« Nous avons renforcé notre arsenal de caméras thermiques et de drones, et avons demandé au ministère de l'Intérieur de nous fournir des outils technologiques pour nous aider lors de nos missions de sécurité », a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?
0
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire