https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/06/18/feature-02

×
×
Sécurité |

Seize militants de l'EIIS tués par une frappe aérienne de la coalition dans le sud de Ninive

Khalid al-Taie

image

Un soldat irakien assiste à une frappe aérienne de la coalition internationale contre une base de l'EIIS dans les montagnes d'Atshana en novembre dernier dans la province occidentale de Ninive. [Photo fournie par le commandement des opérations de Ninive]

Seize militants de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) ont été tués lorsque leur base a été atteinte par une frappe aérienne de la coalition internationale dans la province de Ninive, a déclaré mardi 18 juin le ministère irakien de la Défense.

« Des informations ont indiqué qu'il existait un tunnel secret dans la région de Wadi al-Qasab, dans le sud de la province de Ninive, abritant un groupe de hauts responsables de l'EIIS », a fait savoir à Diyaruna le général de brigade et porte-parole du ministère Tahseen al-Khafaji.

« Après avoir analysé l'information et l'avoir vérifiée auprès du commandement des opérations de Ninive, des avions de la coalition ont mené une attaque réussie contre le site et l'ont détruit », a-t-il rapporté.

Cette attaque a causé la mort de seize militants, dont certains ont été identifiés, tandis que des travaux sont en cours pour vérifier l'identité des autres.

Il s'agissait de « dangereux chefs d'organisation », a-t-il précisé, ajoutant que l'attaque « a contrecarré leurs plans visant à mener des actions terroristes contre des citoyens à Ninive et dans les provinces voisines ».

Cette frappe aérienne aura un impact important en termes de réduction des capacités offensives restantes du groupe, a affirmé al-Khafaji.

« C'est l'une des attaques les plus importantes, caractérisée par la précision et l'effet de surprise », a-t-il ajouté.

« Nous les suivons à travers nos sources de renseignements et surveillons leurs déplacements, et nous choisissons le bon moment pour les frapper. C'est nous qui avons le contrôle, pas eux », a-t-il souligné.

Liens de confiance avec les habitants locaux

Les forces de sécurité et de renseignement traquent les militants dans de nombreuses régions et ont neutralisé un grand nombre d'entre eux et détruit leurs cachettes dans le désert de Ninive et les vallées désertiques de l'ouest de l'Anbar et dans les monts Hamrine, a-t-il déclaré.

Toutes les opérations de sécurité ont été menées avec une couverture aérienne de l'armée de l'air irakienne et de la coalition internationale.

Il est également nécessaire de renforcer la coordination entre les forces de sécurité, la population locale, et les chefs et dignitaires tribaux dans les zones où les derniers éléments de l'EIIS tentent de reprendre leurs activités, a indiqué al-Khafaji.

Le Premier ministre irakien Adel Abdoul Mahdi, commandant en chef des forces armées, a chargé les ministères de la Défense et de l'Intérieur, le commandement des opérations conjointes et les autres agences de sécurité d'établir des liens de confiance et de bonnes relations avec la population locale, a-t-il rapporté.

« Ces relations sont le fondement de notre travail, sans lequel nous ne pouvons réaliser aucun gain en matière de sécurité », a conclu al-Khafaji.

Aimez-vous cet article?
0
NON

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha