NOUVELLES D’IRAK
Terrorisme

Recrutement forcé dans les rangs de Daech à Deir Ezzor

Par Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Un camion de « l'État islamique » parcourt les rues de Deir Ezzor, son dernier bastion après al-Raqqa. [Photo fournie par Deir Ezzor 24]

« L'État islamique » (Daech) a ordonné à tous les hommes de Deir Ezzor âgés de 20 à 30 ans de s'enrôler pour la charia et de suivre une formation militaire, ont expliqué des militants à Diyaruna.

L'imposition de la conscription obligatoire, qui obligerait les hommes jeunes à combattre dans les rangs du groupe, a immédiatement suscité une vague de peur et d'angoisse.

De nombreux civils ont commencé à fuir la ville malgré les dangers que cela représente en raison des mesures prises par Daech pour les empêcher de partir.

Cette annonce, faite par la « Wilayat al-Khair » (la province de Deir Ezzor) de Daech a commencé à circuler jeudi 3 août, a expliqué à Diyaruna Mahmoud Nader, militant dans les médias à Deir Ezzor utilisant un pseudonyme par crainte pour sa sécurité.

image

« L'État islamique » a fait paraître cet avis à Deir Ezzor le 3 août, appelant au recrutement de tous les hommes âgés de 20 à 30 ans. [Photo fournie par Mahmoud Nader]

Les éléments de Daech à Deir Ezzor et ses environs ont remis cet avis aux piétons et l'ont affiché dans les mosquées et les lieux publics, a-t-il indiqué.

Cet avis appelle à « une conscription générale obligatoire pour repousser l'invasion des Nusairi », référence aux forces du régime syrien.

Il oblige tous les jeunes hommes âgés de 20 à 30 ans, qu'il appelle les mustanfarouns (les mobilisés), à se présenter à l'officier responsable de la mobilisation sous une semaine pour y remplir leur dossier.

Ces hommes devront ensuite suivre une formation à la charia et un entraînement militaire qui leur permettra de combattre dans les rangs de Daech, explique cet avis, mettant en garde les réfractaires qu'ils seront tenus pour responsables et seront enrôlés « de force ».

Cette annonce a suscité une grande angoisse dans la région, a expliqué Nader, soulignant qu'elle concerne directement un fort pourcentage de la population locale.

« De nombreuses familles ont fui Deir Ezzor, mais plus d'une trentaine d'entre elles ont été arrêtées lors d'une embuscade tendue par le groupe dans la région d'Abou Khashab, dans l'ouest rural de Deir Ezzor, et leur sort reste à ce jour inconnu », a-t-il ajouté.

Daech a renforcé ses patrouilles dans les zones qu'il contrôle à Deir Ezzor et a fermé tous les cybercafés de la ville et dans les régions rurales de l'est et de l'ouest de la province.

Cet avis sera diffusé dans les mosquées lors des prières du vendredi, a encore indiqué Nader, « car ces prières sont une occasion pour le groupe de s'adresser directement aux jeunes et de les faire venir dans ses bureaux de recrutement ».

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500