Topic/Iraq/sectionlead

La propagande de l'EIIL prépare les adeptes à la dissolution du califat

Khalid al-Taie

image

Capture d'écran d'une vidéo de l'EIIL publiée au début du mois de novembre intitulée "En effet, la victoire vient avec la patience", montrant le drapeau de l'EIIL à demi-mât.

Alors que les forces irakiennes s'approchent, l'EIIL cخmmence a préparer ses combattants et ses partisans au choc de la perte de Mossoul à travers des changements dans la propagande qu'il produit, ont indiqué des responsables et des experts irakiens à Diyaruna.

Il y a eu un changement tactique dans la messagerie de l'EIIL qui semble anticiper sa défaite retentissante et les retombées psychologiques qui en découlent, ce qui pourrait signifier la fin du groupe comme une force de combat, ont-ils dit.

Le dernier message audio d'Abou Bakr al-Baghdadi dévoile sa crainte du "moral bas" parmi ses disciples , a déclaré à Diyaruna le député irakien de la province de Ninive, Abdoulrahman al-Lwaizy.

Dans son discours, affiché en ligne le 3 novembre, al-Baghdadi utilise un langage qui prévoit la défaite de l'EIIL et indique que ses rêves d'être calife sont envolés en fumée, a-t-il dit.

image

Les forces de sécurité irakiennes nettoient le graffitis de "l'Etat islamique en Irak et au Levant" sous un pont dans la province de Ninive. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Des discours récents d'autres dirigeants de l'EIIL ou d'imams des mosquées se sont concentrés sur Al-Raqa comme "la capitale du califat" plutôt que Mossoul, a-t-il ajouté, pour envoyer le message que la perte de Mossoul ne signifie pas la perte du califat".

"L'EIIL est bien conscient que ses jours à Mossoul sont comptés et il est prépare maintenant la scène à ses partisans pour accepter la défaite et d'absorber le choc", a déclaré Al-Lwaizy.

Le groupe, qui a porté atteinte à l'islam, aux musulmans sunnites et aux tribus arabes par ses crimes odieux, en particulier contre les minorités religieuses, a perdu son soutien dans les communautés où il a établi son règne et se trouve désormais en forte baisse.

"Les habitants qui ont souffert sous le contrôle de l'EIIL et sont maintenant libres des terroristes, cherchent à garder leurs zones libérées hors de portée des terroristes", a-t-il dit. "Les gens ne seront pas dupés par la machine de propagande de l'EIIL et ont bien appris leur leçon".

La déception de l'EIIL dévoilée

L'EIIL n'a épargné aucun effort pour exploiter sa machine de propagande pour dénigrer ceux qui s'opposent au groupe en paroles ou en actes, a déclaré à Diyaruna le chef de l'association des chercheurs irakiens, Cheikh Khalid al-Moullah.

"De la même façon, ils ont utilisé la religion comme une couverture pour leurs pratiques barbares, ils utilisent maintenant la même approche pour sauver ce qu'ils ont encore", a-t-il souligné.

" Leur faux califat, avec lequel ils ont essayé de tromper les gens, s'est complètement effondré en Irak et ne se relèvera jamais", a-t-il déclaré. "Peu importe ce qu'ils disent, les gens ne vont se laisser prendre ".

Le groupe le sait, a ajouté Moullah, et il cherche maintenant à utiliser sa propagande pour protéger son dernier bastion dans la ville syrienne d'Al-Raqa.

L'EIIL est dans un déclin militaire et moral et "aucune propagande mendiante ne peut la sauver", a déclaré à Diyaruna le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Abdoulkarim Khalaf.

"Nous ne sommes pas intéressés par ce que l'EIIL a à dire ou si la capitale de son prétendu califat est Mossoul ou al-Raqa", a-t-il déclaré. "Ce qui est important pour nous sur le terrain, c'est les victoires de nos troupes contre ce groupe extrémiste".

"Le masque de l'EIIL a glissé il y a longtemps et nous pouvons voir son visage laid", dit-il." Les gens ont des difficultés à croire sa propagande après avoir été brûlés par l'incendie du terrorisme".

Pertes exposées

Depuis le début de la bataille pour la libération de Mossoul, dit Khalaf, l'EIIL a perdu ses principaux commandants et combattants, en plus de la plupart de ses armes et de ses véhicules.

L'EIIL ne peut plus cacher ses pertes à Mossoul, a affirmé le porte-parole du Commandement des opérations interarmées le général de division Yahya Rassoul à Diyaruna.

"Le groupe tente d'assurer à ses partisans que son prétendu califat est vivant, mais il est en effet en train de mourir", a-t-il déclaré, notant que des zones stratégiques comme Hamam al-Alil au sud de Mossoul sont maintenant sous le contrôle des forces irakiennes .

"Au nord de la ville, nous avons réussi à reprendre la région de Sadat Bawiza et nous avons ouvert la route d'al-Shallalat", a-t-il ajouté. "De l'ouest, nous avons atteint l'intersection entre Hatra et Ain al-Jahach".

"En ce qui concerne les parties est et sud-est, les forces ont avancé vers la rive gauche de Mossoul et libéré plusieurs quartiers, y compris Al-Qods, al-Khadra, al-Akha, al-Intessar et al-Zahra".

La route entre Mossoul et Kirkouk a été rouverte et les villages de la région d'al-Zab ont également été libérés, a ajouté Rassoul.

"Notre plan pour libérer Mossoul se passe bien, et nous continuons à être victorieux sur le champ de bataille", a-t-il dit.

Aimez-vous cet article?
64
2 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)

Docteur Abdoul Wahab al-Mashhadani est décédé. Nous appartenons à Allah et à Lui nous retounerons.

Répondre

Appeler ce groupe criminel « islamique » est une injustice faite à l'islam et au Prophète. La meilleure description serait : l'état sombre et obscur de ces psychopathes qui vivent leurs derniers moments.

Répondre