https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2016/11/07/feature-03

×
×
Sécurité |

Les forces irakiennes reprennent une ville clé sur le front sud de Mossoul

par AFP

image

Les résidents saluent les soldats de la 9ème division blindée de l'armée irakienne qui avancent dans le quartier al-Intissar à Mossoul le 7 novembre lors d'une opération contre l'Etat islamique en Irak et au Levant pour reprendre le contrôle de la ville. [Odds Andersen / AFP]

Les forces irakiennes ont repris lundi 7 novembre une ville clé à "l'Etat islamique en Irak et au Levant" (EIIL), un objectif crucial sur le front sud de l'offensive pour récupérer la ville de Mossoul.

La police fédérale, l'armée et les forces du ministère de l'intérieur d'élite ont établi un contrôle total sur Hammam al-Alil, la dernière ville importante sur le chemin de Mossoul depuis le sud, a rapporté l'AFP.

Elle se trouve sur la rive ouest du fleuve Tigre, à environ 15 kilomètres au sud-est de Mossoul.

Les forces irakiennes sont déjà entrées à Mossoul depuis l'est et s'approchaient lundi des limites nord de la ville, mais ont une certaine distance à couvrir sur le front sud.

La vie a rapidement repris à Hammam al-Alil, avec quelques résidents qui ouvrent des boutiques et d'autres qui se baignent dans les sources de soufre de la ville.

Des soldats pouvaient être vus en train d'aider quelques civils déplacés avec leurs sacs.

Un officier de la police fédérale a indiqué que les opérations de déminage se poursuivraient autour de Hammam al-Alil avant que toutes les forces se regroupent pour conquérir le dernier tronçon avant Mossoul.

La prochaine étape est «de nettoyer les autres villages autour de la ville et ensuite aller de l'avant vers Mossoul pour la libérer, si Dieu le veut», a déclaré le colonel Amjad Mohammed.

Pendant ce temps, au nord de Mossoul, les forces kurdes irakiennes ont lancé lundi matin un assaut sur la ville de Bashiqa, a déclaré le général de division Bahram Yassin, commandant des forces peshmerga dans la région.

«Nos forces ont commencé à attaquer les hommes armés de l'EIIL qui restent au centre de la zone de Bashiqa ce matin à 6 heures du matin", a-t-il dit.» Nous les avons assiégés au centre de la ville pendant plus de deux semaines".

Cibler al-Raqqa

Dimanche, les forces arabes-kurdes ont lancé une offensive sur la capitale syrienne de facto de l'EIIL d'al-Raqqa.

Les commandants des forces démocratiques syriennes ont annoncé le début de l'opération d'Al-Raqqa à Ain Issa, à environ 50 kilomètres au nord de la ville.

«La bataille majeure pour libérer Al-Raqqa et ses environs a commencé», a déclaré la porte-parole des SDF Jehan Cheikh Ahmed.

L'opération «Colère de l'Euphrate» implique quelque 30 000 combattants et a commencé samedi soir, a déclaré Ahmed.

Les forces des SDF avancent sur trois fronts, depuis Ain Issa et Tal Abyad au nord d'Al-Raqa, et du village de Makman à l'est.

Les forces se saisiraient d'abord des zones autour d'Al-Raqqa avant de prendre la ville elle-même, Talal Sello, porte-parole des SDF, a déclaré à l'AFP.

«La lutte ne sera pas facile et nécessitera des opérations précises et minutieuses car l'EIIL défendra son bastion sachant que la perte d'al-Raqqa signifiera qu'il est terminé en Syrie», a déclaré Sello.

Aimez-vous cet article?
3
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha