https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2019/07/19/newsbrief-01

×
×

La Russie exhortée à l'ONU de mettre fin aux attaques contre les hôpitaux

La Russie s'est opposée jeudi 18 juillet à une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU appelant à mettre fin aux attaques sur les hôpitaux dans la région syrienne d'Idlib , a rapporté l'AFP.

Le résultat a mené à un rare communiqué suivant la réunion par le chef des affaires humanitaires de l'ONU, Mark Lowcock.

« Le carnage doit cesser», a-t-il martelé.

Les avions russes et du régime syrien ont depuis fin avril intensifié les bombardements mortels de la région d'Idlib au nord-ouest de la Syrie, en dépit d'un accord pour éviter une offensive massive du gouvernement.

Le Koweït, l'Allemagne et la Belgique avaient demandé la convocation de la séance à huis clos organisée à la hâte, la plus récente dans une série de sessions qu'ils avaient organisé depuis mai face à l'intensification de combats au nord-ouest de la Syrie.

Le projet du texte a exprimé « une grande inquiétude quant aux attaques récentes sur les hôpitaux et autres établissements de santé», y comprisune attaque le 10 juillet sur l'hôpital national Maarat.

L'hôpital est l'un des plus grand dans la région, et ses coordonnés avaient été partagés à travers le « mécanisme de déconfliction » qui a pour but d'épargner les cibles civiles.

Mais la Russie a nié à nouveau avoir bombardé de tels établissements.

Lowcock a affirmé après la réunion que depuis le 1er juillet, « au moins deux hôpitaux, cinq écoles, trois stations d'eau, deux boulangeries et une ambulance avaient été endommagés ou détruits ».

« Des villages entiers avaient été détruits et vidés » à cause des frappes aériennes, a-t-il signalé.

Aimez-vous cet article?
0
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha