Sécurité

Les forces irakiennes tuent 4 éléments de l'EIIS à Hawija

Par Khalid al-Taie

image

La police irakienne effectue un ratissage des villages d’Al-Hawija pour rechercher les éléments restants de "l’Etat islamique en Irak et en Syrie". [Photo fournie par la police fédérale irakienne]

Dimanche 2 septembre, la police irakienne a tué quatre combattants de "l’Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) lors d’une opération de recherche dans la banlieue de la province d’Al Hawija, dans l’ouest de la province de Kirkouk.

L’opération, qui a eu lieu dans le quartier al-Riyad d’Al-Hawija, a permis de découvrir un réseau de tunnels reliant deux maisons de repos ainsi qu’une autre maison de repos utilisée par les militants comme "centre de commandement", a déclaré le chef de la police fédérale, le lieutenant général Raed Shaker Jawdat dans un communiqué.

La dernière opération fait partie des opérations conjointes menées par les forces de police fédérales et provinciales pour découvrir et dissuader les éléments terroristes restants, a indiqué le directeur des médias et des relations au commandement de la police de Kirkouk, le colonel Afrasiao Kamil Weis.

"Les opérations de recherche de bastions et de cellules terroristes sont en cours", a-t-il déclaré à Diyaruna mercredi.

Les forces de police fédérales et locales ont passé en revue plusieurs zones et villages d’Al-Hawija et de la banlieue de Kirkouk au cours des derniers jours, a-t-il ajouté.

"Les terroristes tombent un à un dans les mains de la police", a-t-il souligné, ajoutant qu'ils ne pouvaient plus se cacher au même endroit pendant de longues périodes.

Weis a minimisé les rapports des médias sur l'activité nocturne des combattants, en particulier dans la banlieue de la province de Kirkouk.

"Ces rapports sont exagérés", a-t-il affirmé. "Nos forces exercent leurs fonctions jour et nuit et ne laissent aucune possibilité aux terroristes de circuler librement dans quelque zone que ce soit".

"Nos forces et les 1ère, 2ème, 3ème, 4ème et 5ème divisions de la police fédérale remplissent pleinement leurs responsabilités", a-t-il ajouté.

"[Les combattants] sont peu nombreux et déconnectés", a déclaré Weis, notant qu'ils" ne sont pas capables de mener des attaques majeures".

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500