NOUVELLES D’IRAK
Terrorisme

L'EIIS a perdu 95% de son «califat», selon la coalition internationale

Par l'AFP

image

Les forces irakiennes dansent le 4 novembre près de la frontière syrienne après avoir repris la ville frontalière d'al-Qaim, à l'ouest de l'Anbar, un jour plus tôt de "l'Etat islamique en Irak et en Syrie". [Ahmad al-Rubaye / AFP]

"L'Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) a perdu 95% du "califat" transfrontalier qu'il a déclaré il y a trois ans en Irak et en Syrie, a annoncé la coalition internationale.

"Depuis la création de notre coalition en 2014, l'EIIS a perdu 95% du territoire qu'il contrôlait en Irak et en Syrie", a déclaré Brett McGurk, envoyé de Washington à la coalition, mercredi 15 novembre, après une réunion en Jordanie.

Le groupe terroriste a envahi des parties de la Syrie et de l'Irak la même année, déclarant un «califat» transfrontalier dans un territoire à peu près la taille de la Grande-Bretagne, attirant des milliers de combattants étrangers.

Mais plusieurs offensives militaires, y compris celles soutenues par la coalition, ont depuis vu l'EIIS perdre la plupart des zones qu'il contrôlait auparavant.

"Plus de 7,5 millions de personnes sont maintenant libérées de l'EIIS", a déclaré McGurk dans un communiqué, ajoutant que les finances du groupe sont maintenant "à leur plus bas niveau à ce jour".

Avec les rêves d'indépendance du groupe en lambeaux à la suite des défaites sur le champ de bataille, l'attention des Occidentaux tourne de plus en plus vers le fait d'essayer d'empêcher les combattants étrangers de rentrer chez eux pour mener des attaques.

McGurk a insisté sur le fait que les flux de combattants étrangers de l'EIIS vers la Syrie a "presque cessé" et que les éléments terroristes sont de plus en plus pris en charge lorsqu'ils franchissent les frontières.

"Nous renforçons la coopération et la sécurité frontalière, la sécurité aérienne, l'application de la loi, les sanctions financières, la contre-messagerie et le partage de renseignements pour empêcher l'EIIS de mener des attaques dans nos pays", a-t-il déclaré.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500