https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2017/05/17/feature-02

×
×
Droits de l'Homme |

Les peshmergas libèrent 36 yézidis capturés par Daech

Par Khalid al-Taie

image

Lors d'une opération lancée le 30 avril dans le nord de l'Irak, les forces peshmergas ont arraché 36 yézidis aux mains de « l'État islamique ». [Photo extraite de la page Facebook de Hussein Qaidi]

Les forces peshmergas ont récemment réussi à retrouver et à libérer 36 yézidis enlevés à Sinjar, qui étaient retenus par « l'État islamique » (Daech) dans le nord de l'Irak depuis presque trois ans.

La majorité des personnes libérées lors de cette opération du 30 avril étaient des enfants.

Grâce à ses propres sources, le Bureau des affaires d'enlèvement du gouvernement régional kurde à Dohuk a été en mesure de déterminer où avaient été cachés les 36 prisonniers, a expliqué le directeur du bureau, Hussein Qaidi, à Diyaruna.

Les cinq hommes, cinq femmes et 26 enfants ont été libérés en coordination avec les autorités irakiennes en charge de la sécurité, a-t-il précisé, sans fournir plus de détails sur cette opération.

« Nous ne souhaitons pas fournir de plus amples détails, pour protéger la vie des autres personnes enlevées, afin de pouvoir également les libérer et les remettre à leurs familles », a-t-il expliqué.

Le 21 avril, la police fédérale irakienne a libéré une jeune yézidie de 11 ans, Farah Dakheel, des mains de Daech, alors que l'une de ses unités progressait dans le quartier d'al-Tanak, à Mossoul.

Sauver les prisonniers restants

Daech avait capturé des milliers de yézidis lorsque ses combattants s'étaient emparés de Sinjar en juillet 2014. Après que la zone eut été libérée fin 2015, les forces peshmergas avaient libéré des centaines d'entre eux.

Mais Daech détient encore près de 3 400 prisonniers yézidis – dont beaucoup de femmes et d'enfants – dans les régions encore sous son contrôle, a expliqué Qaidi.

« Nous disposons d'informations sur d'autres prisonniers, et nous savons où ils se trouvent », a-t-il ajouté. « Nous réussirons à les arracher aux griffes des terroristes dans un futur proche. »

« Lorsque nous avons libéré les [36 prisonniers], tous étaient dans un état très mauvais, psychologiquement comme physiquement », a-t-il précisé. « Les conditions de vie étaient difficiles ; les terroristes les avaient traités comme des esclaves et les avaient soumis à divers degrés de torture et de persécution. »

« Immédiatement après les avoir secourus, nous leur avons fourni des soins médicaux et de la nourriture, en coopération avec des organisations internationales », a-t-il ajouté. « Nous leur avons également fourni un abri et ils sont actuellement dans un meilleur état. »

Certains n'ont pas survécu

Les autorités irakiennes ont à ce jour découvert une trentaine de charniers dans la province de Ninive, qui contenaient les restes de centaines de victimes yézidies exécutées par les combattants de Daech.

Le niveau de violence perpétrée contre cette minorité rend impérative la nécessité de libérer tous les survivants yézidis de la tyrannie de Daech, a déclaré Hussein Qasim Hassoun, conseiller auprès du chef du gouvernement régional kurde.

Ces survivants auront besoin d'aide et de réinsertion pour guérir du traumatisme psychologique que leur a infligé Daech et pour se réintégrer dans la société, a-t-il expliqué, les agences gouvernementales et la communauté internationale travaillant de concert à cet effort.

« Beaucoup ont été victimes de violences physiques et de viols », a-t-il ajouté, tandis que d'autres ont été forcés de rejeter leur religion et de se convertir.

Les personnes enlevées reviennent à Sinjar

Les yézidis enlevés ont été libérés lors d'une opération conduite dans le district de Baaj, à l'ouest de Mossoul, sous le contrôle de « l'État islamique », a précisé à Diyaruna Seydou Hussein al-Tattani, membre du conseil provincial de Ninive.

« Tous sont des habitants de Sinjar, et immédiatement après leur libération, ils ont été emmenés vers leur ville et les soins nécessaires leur ont été prodigués », a-t-il rapporté.

Le gouvernement local de Ninive appuie tous les efforts visant à libérer les yézidis et tous ceux qui restent prisonniers de Daech, a-t-il ajouté.

« Nous demandons aux autorités nationales d'accorder un grand intérêt à cette affaire », a précisé al-Tattani. « Nous espérons que chacun aidera à ramener ces prisonniers à leurs familles et leurs proches et à mettre un terme à leurs longues et amères souffrances. »

Aimez-vous cet article?
5
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha