http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2018/08/10/newsbrief-01

2018-08-10

La Syrie enregistre environ 68 000 morts en 2017 selon le chef des registres civils

Les registres civils ont enregistré 68 000 morts dans le pays en 2017, a annoncé le chef des registres de l'état civil Ahmad Rahal jeudi 9 août.

« L'année dernière, nous avons confirmé 68 000 morts sans préciser la nature de leurs décès et 32 000 cette année », a été cité Rahal par le quotidien pro-régime Al-Watan.

Il n'a pas fourni d'autres détails sur les morts, y compris dans quelle partie de la Syrie ils ont perdu la vie ou s'ils étaient victimes du conflit en cours, a rapporté l'AFP.

Les informations de jeudi surviennent après que des activistes ont accusé les autorités de mettre à jour discrètement les registres de l'état civil pour marquer les détenus dans les prisons du régime comme « décédés » -- certains à des dates antérieurs de plusieurs années.

Les défenseurs des droits de l'homme disent que des dizaines de milliers de syriens sont détenus dans les prisons du gouvernement à travers le pays .

Des membres de leurs familles et activistes disent qu'ils sont souvent torturés, n'ont pas droit à un procès équitable et privés de contact avec leurs familles.

Mais Rahal a indiqué que les employés au registre civil n'ont pas de case « disparu » à cocher.

« Si un document vient à travers une entité du gouvernement -- que ce soit un hôpital ou autre -- pour confirmer un décès, il est confirmé sans préciser s'ils sont disparus ou non. »

Le Réseau syrien des droits de l'homme a documenté environ 400 cas ces derniers mois, y compris ceux de neuf enfants, où les employés du registre civil ont informé les membres des familles que leur proche détenu est mort.

Environ 80 000 demeurent forcément disparus par le gouvernement, disent le groupe des droits de l'homme.

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha