http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/01/07/feature-01

Terrorisme |

2019-01-07

Tahrir al-Sham prend le contrôle de la campagne à l'ouest d'Alep

Di icons tw 35 Di icons fb 35

Des éléments de Tahrir al-Sham dans le village d'Uwaijel, dans le sud de la campagne d'Idlib, après le retrait de Noureddine al-Zinki. [Photo fournie par Haisam al-Idlibi]
Des éléments de Tahrir al-Sham dans le village d'Uwaijel, dans le sud de la campagne d'Idlib, après le retrait de Noureddine al-Zinki. [Photo fournie par Haisam al-Idlibi]

Ces derniers jours, Tahrir al-Sham a été en mesure d'étendre sa présence dans les provinces rurales d'Alep et d'Idlib aux dépens de plusieurs groupes de l'opposition armée syrienne qui contrôlaient autrefois la région, a indiqué un militant syrien.

L'alliance extrémiste contrôle désormais l'ensemble de la province d'Alp, dans l'ouest du pays, et la plupart des zones rurales au nord de la province, ainsi que la majorité des confins de la province d'Idlib, a expliqué le militant local Haisam al-Idlibi à Diyaruna.

Les combats qui avaient éclaté il y a quelques jours dans l'ouest de la province rurale d'Alep entre Tahrir al-Sham et Noureddine al-Zinki se sont propagés à l'ensemble de la région, qui est passée sous le contrôle de Tahrir al-Sham, conduisant au retrait de tous les éléments de Noureddine al-Zinki.


Chars abandonnés par Noureddine al-Zinki dans l'ouest de la province rurale d'Alep après que les combattants du groupe ont quitté la région. [Photo fournie par Haisam al-Idlibi]

Chars abandonnés par Noureddine al-Zinki dans l'ouest de la province rurale d'Alep après que les combattants du groupe ont quitté la région. [Photo fournie par Haisam al-Idlibi]


Des éléments de Tahrir al-Sham dans la localité d'al-Atareb après un siège qui a contraint les autres groupes armés à se retirer. [Photo fournie par Haisam al-Idlibi]

Des éléments de Tahrir al-Sham dans la localité d'al-Atareb après un siège qui a contraint les autres groupes armés à se retirer. [Photo fournie par Haisam al-Idlibi]

Tahrir al-Sham a également renforcé sa présence dans la campagne de Hama et d'Idlib, et est entré dans la ville d'al-Atareb, dans l'ouest d'Alep, après l'avoir assiégée et menacé de la prendre d'assaut, a-t-il ajouté.

Un cessez-le-feu a toutefois été conclu entre les groupes qui contrôlaient la ville et Tahrir al-Sham, qui a vu l'alliance extrémiste entrer faire son entrée dans la ville et le retrait de Thuwar al-Sham et de Bayareq al-Islam.

En vertu de cet accord, les combattants appartenant à ces deux groupes ont été évacués vers la région d'Afrin, a poursuivi al-Idlibi.

Les combats ont eu lieu principalement entre Tahrir al-Sham et le Front de libération syrien, qui ne contrôle désormais plus qu'une poignée de positions dans le nord de la Syrie après la dernière progression de l'alliance extrémiste.

Situation difficile pour le Front de libération syrien

Au lendemain de ces récents affrontements, le Front de libération syrien, un groupe composé de Noureddine al-Zinki et d'Ahrar al-Sham, aux côtés d'autres factions de l'opposition, a perdu la majorité de ses forces, a continué al-Idlibi.

Tahrir al-Sham a exigé que Noureddine al-Zinki et les autres groupes devaient remettre leurs armes de moyen et gros calibres pour être autorisés à quitter la région d'Afrin.

« Certains éléments de Noureddine al-Zinki ont accepté l'offre de Tahrir al-Sham de rejoindre ses rangs, mais la plupart ont choisi de se retirer après le démembrement du groupe », a-t-il ajouté.

Dans le sud de la campagne d'Idlib, un accord a été conclu entre Ahrar al-Sham et Suqur al-Sham, prévoyant la remise de certaines parties des faubourgs est de la ville de Maarat al-Numan à Tahrir al-Sham, a continué al-Idlibi.

Ces zones comprennent les villages et localités d'al-Haraki, Jarjanaz, al-Ghadfa et Talmans, a-t-il ajouté, soulignant que « Tahrir al-Sham exige de prendre le contrôle de certaines villes et localités, comme Maarat al-Numan et Ariha ».

Le Front de libération syrien a tenté de conclure un accord permettant de co-administrer ces zones, a conclu al-Idlibi, « mais Tahrir al-Sham souhaite en prendre le contrôle total ».

Aimez-vous cet article?

1 Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha