http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2018/12/05/feature-02

Terrorisme |

2018-12-05

Heurts entre Tahrir al-Sham et Ahrar al-Sham dans la campagne d'Idlib

Di icons tw 35 Di icons fb 35

Des combattants du Front de libération syrien, dont Ahrar al-Sham est une composante, se sont heurtés à Tahrir al-Sham dans la campagne d'Idlib. [Photo fournie par Haisam al-Idlibi]
Des combattants du Front de libération syrien, dont Ahrar al-Sham est une composante, se sont heurtés à Tahrir al-Sham dans la campagne d'Idlib. [Photo fournie par Haisam al-Idlibi]

Des tensions élevées perdurent dans le sud de la province d'Idlib après les féroces affrontements qui ont éclaté entre Tahrir al-Sham et son ancien allié Ahrar al-Sham, au cours desquels des combattants et des civils ont trouvé la mort ou ont été blessés, a expliqué un militant local à Diyaruna.

Ahrar al-Sham est membre du Front de libération syrien (Hayaat Tahrir Syria), une alliance formée en début d'année qui comprend Noureddine al-Zinki et d'autres factions de l'opposition.

Les combats se poursuivent entre les deux adversaires dans les villes de la campagne d'Idlib, alimentés par les tensions qui ont éclaté entre eux lundi 3 décembre, a expliqué à Diyaruna Haisam al-Idlibi, un militant d'Idlib.


Des combattants de Tahrir al-Sham se battent dans la campagne de la province d'Idlib, où ils ont tenté de reprendre le contrôle. [Photo fournie par Haisam al-Idlibi]

Des combattants de Tahrir al-Sham se battent dans la campagne de la province d'Idlib, où ils ont tenté de reprendre le contrôle. [Photo fournie par Haisam al-Idlibi]

Au moins sept combattants et deux civils ont été tués, a-t-il indiqué, et de nombreux autres ont été blessés lors de ces affrontements, dont les plus féroces ont eu lieu dans la zone de Sahl al-Rouge, où ils avaient éclaté.

« Ces affrontements sont nés d'une dispute entre les deux parties concernant le contrôle de la localité de Jadaria et de son conseil local », a poursuivi al-Idlibi.

Ahrar al-Sham a ouvert un nouveau centre dans la ville, ce qui a entraîné des affrontements et un fort déploiement de combattants des deux côtés, qui se sont rapidement engagés dans des rapts réciproques, a-t-il poursuivi.

Les heurts se sont rapidement propagés à la plupart de la zone, a-t-il ajouté, et ont culminé lorsque Tahrir al-Sham a pris le contrôle d'un certain nombre de villes et de villages, notamment Jadaria, Enb, al-Laj, Zeyzoun et al-Sahen.

Des affrontements sont toujours en cours dans la ville de Qastoun, a-t-il indiqué.

Les deux camps s'étaient déjà affrontés en plusieurs occasions pour le contrôle de certaines zones, a ajouté al-Idlibi, soulignant que les lieux où les affrontements ont éclaté étaient des lieux sous contrôle conjoint, en vertu des précédents accords passés entre les protagonistes.

Ces zones ne sont qu'à quelques kilomètres des zones contrôlées par le régime, a-t-il indiqué, et sont d'une importance stratégique puisqu'elles surplombent plusieurs routes principales, notamment l'autoroute internationale qui relie Damas à Alep.

Ces routes doivent rouvrir en vertu d'accords signés par les pays concernés par la crise syrienne, a conclu al-Idlibi.

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha