Sécurité |
2018-05-15

Les forces irakiennes tuent le chef de l'EIIS recherché à Kirkouk


La police fédérale expose des dispositifs explosifs improvisés et armes trouvés dans la région d'al-Hawija dans le sud de Kirkouk. [Photo fournie par le Commandement de la police fédérale]
La police fédérale expose des dispositifs explosifs improvisés et armes trouvés dans la région d'al-Hawija dans le sud de Kirkouk. [Photo fournie par le Commandement de la police fédérale]

Les forces irakiennes ont tué lundi 14 mai un haut responsable de « l'Etat islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) dans la région d'al-Hawija au sud de Kirkouk .

Ahmad Talaat, connu sous le nom d'Abou Omar al-Turkmani, était « le responsable de sécurité » du groupe à al-Hawija, a indiqué le porte-parole de la police fédérale le colonel Abdoul Rahman al-Khazali à Diyaruna.

« Le service de renseignement irakien suivait ce terroriste dangereux pendant un certain temps et avait des informations sur ses mouvements», a ajouté al-Khazali.


La police fédérale mène une mission de recherche des caches de "l'Etat islamique en Irak et en Syrie" dans la région d'al-Abbasi à al-Hawija. [Photo fournie par le Commandement de la police fédérale]

La police fédérale mène une mission de recherche des caches de "l'Etat islamique en Irak et en Syrie" dans la région d'al-Abbasi à al-Hawija. [Photo fournie par le Commandement de la police fédérale]

Lorsqu'il était capable de repérer l'emplacement de Talaat, « une force du commandement de la police fédérale est venue assister le personnel de renseignement, le tuant dans un village appelé Shalaka dans le district Riyadh d'al-Hawija », a-t-il affirmé.

« C'était une opération coordonnée et nous étions capables d'éliminer une tête du terrorisme, » poursuit-il.

La mort de Talaat fait partie d'une série d'opérations ciblant des éléments de haut niveau de l'EIIS menées par les forces irakiennes en coopération avec les services de renseignement nationaux.

Une opération récente transfrontalière a mené à la capture de cinq haut commandants de l'EIIS en Syrie, l'un d'eux était un aide du chef de l'EIIS Abou Bakr al-Baghdadi, a annoncé le commandement des opérations conjointes vendredi.

Destruction des caches d'armes

La police fédérale a récemment détruit plusieurs caches d'armes dissimulés appartenant à l'EIIS, y compris, dans une opération du 8 mai, une cache contenant quatre engins explosifs improvisés (EEI) et 30 obus de mortier de différents types.

Les forces irakiennes « menaient depuis environ deux mois des opérations de ratissage quotidiennes à la recherches des bastions de l'EIIS et leurs caches à al-Hawija et ses zones environnantes », a précisé al-Khazali.

« Nos opérations se poursuivent là-bas, et nous trouvons souvent de vieux tunnels et terriers des terroristes au fond des collines, plateaux et fermes, » explique-t-il.

Tous les explosifs trouvés dans ces raids sont immédiatement détruit, souligne-t-il, notant que ces campagnes ont aidé à étouffer l'activité de l'EIIS dans cette zone.

Les restes de l'EIIS dans le voisinage d'al-Hawija « n'ont aucune influence ou pouvoir », conclut-il.

Aimez-vous cet article?

1 Di icons no
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha