Sécurité |
2018-05-11

Les forces irakiennes capturent cinq leaders de l'EIIS en Syrie


Les forces irakiennes tiennent une position proche de la frontière avec la Syrie le 4 novembre 2017, après avoir repris la veille la localité frontalière d'al-Qaim aux mains de l'EIIS. Depuis ces dernières semaines, l'armée irakienne traque les combattants de l'EIIS en Syrie. [Ahmad al-Rubaye/AFP]
Les forces irakiennes tiennent une position proche de la frontière avec la Syrie le 4 novembre 2017, après avoir repris la veille la localité frontalière d'al-Qaim aux mains de l'EIIS. Depuis ces dernières semaines, l'armée irakienne traque les combattants de l'EIIS en Syrie. [Ahmad al-Rubaye/AFP]

Les forces irakiennes ont arrêté cinq membres de haut rang de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) lors d'une opération transfrontalière en Syrie, a indiqué le commandement irakien des opérations conjointes vendredi 11 mai.

« Agissant sur les directives du Premier ministre irakien Haider al-Abadi, et en étroite coordination avec les services de renseignements irakiens, une opération majeure soigneusement préparée a été lancée », a expliqué le porte-parole du commandement, le général de brigade Yahya Rassoul.

Cinq leaders de l'EIIS qui avaient participé à des attaques dans l'Anbar et à Mossoul ont été arrêtés par les forces irakiennes lors de cette opération transfrontalière, a-t-il ajouté.


Une image extraite d'une vidéo montre la base syrienne de « l'État islamique en Irak et en Syrie » qui a été la cible d'un appareil irakien le 19 avril. [Photo fournie par le Centre d'information de la Sécurité irakienne]

Une image extraite d'une vidéo montre la base syrienne de « l'État islamique en Irak et en Syrie » qui a été la cible d'un appareil irakien le 19 avril. [Photo fournie par le Centre d'information de la Sécurité irakienne]

Parmi eux se trouve Saddam Omar Yahya al-Jamal, également connu sous le nom d'Abou Rouqaiya al-Ansari, commandant la « Wilayat al-Furat » et « Liwaa al-Sharqiya », a ajouté Rassoul.

Mohammed Hussein Hadhar, ou Abou Saif al-Shaiti, était l'émir du soi-disant Secteur al-Mayadeen, a-t-il poursuivi, et Essam Abdoul Kader Ashour al-Zawbaie, alias Abou Abdoul Haq al-Iraqi, était, lui, l'émir de Firqat al-Fateh.

Omar Shehab Hammad al-Karbuli, de son autre nom Abou Hafs al-Karbouli, dirigeait les services de renseignement de Wilyat al-Furat et était un membre de haut rang du Secteur al-Mayadeen.

Et Ismail Elwan Salman al-Eithawi, également connu sous le pseudonyme d'Abou Zaid al-Iraqi, était l'un des lieutenants d'Abou Bakr al-Baghdadi et dirigeait une commission d'évaluation des programmes scolaires dans les zones contrôlées par l'EIIS.

« Renseignements détaillés »

« Ils ont été arrêtés en territoire syrien, à la frontière avec l'Irak, à la faveur d'une opération basée sur des renseignements et soigneusement préparée », a ajouté Rassoul.

« Les recherches menées sur la base de ces renseignements ont fourni des informations détaillées, grâce auxquelles une frappe aérienne a pu être menée, visant la prétendue commission de guerre de l'EIIS et tuant près de 40 hauts dirigeants du groupe », a-t-il poursuivi.

Parmi eux se trouvaient Omar Abed Hamad al-Fahdawi, alias Abou Tariq al-Fahdawi, l'émir de cette commission de guerre ; Abou Walid al-Sinawi, wali des dirigeants du Levant ; Abou Islam al-Kurdi, chef de la sécurité du Levant ; et Ahmed Yahya Zaidan, alias Abou Hassan al-Askari, le commandant militaire de Wilayat al-Furat.

Le commandement irakien des opérations conjointes traquait ces éléments de l'EIIS en Syrie ces dernières semaines, alors que d'autres agences de sécurité irakiennes resserraient leur emprise sur la frontière commune entre les deux pays pour empêcher d'éventuelles infiltrations.

Le 19 avril, des F-16 de l'armée de l'air irakienne ont pilonné des bases de l'EIIS de l'autre côté de la frontière, tuant 36 éléments et commandants du groupe.

Les forces irakiennes renforcent également la sécurité sur la bande frontalière entre l'Irak et la Syrie pour empêcher des éléments restants de l'EIIS de s'infiltrer.

Aimez-vous cet article?

2 Di icons no
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha