http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2018/03/13/feature-02

Sécurité |

2018-03-13

Destruction de postes avancés de l'EIIS à al-Hawija par la police irakienne

Di icons tw 35 Di icons fb 35

Des membres de la police fédérale en faction devant un repaire de l'EIIS détruit lors d'une opération dans les faubourgs d'al-Hawija, sur cette photo publiée en ligne mardi 13 mars. [Photo fournie par le commandement de la police fédérale]
Des membres de la police fédérale en faction devant un repaire de l'EIIS détruit lors d'une opération dans les faubourgs d'al-Hawija, sur cette photo publiée en ligne mardi 13 mars. [Photo fournie par le commandement de la police fédérale]

La police fédérale irakienne a détruit « des cibles terroristes soigneusement choisies » lors d'une opération de grande envergure lancée dans les faubourgs d'al-Hawija, dans la province occidentale de Kirkouk, a fait savoir le commandement de la police fédérale lundi 12 mars.

Des unités du commandement de la police fédérale ont mené cette opération après avoir reçu des renseignements concernant des avant-postes secrets de l'EIIS dans la banlieue d'al-Hawija, a indiqué le colonel Abdoul Rahman al-Khazali, directeur de l'information.

Les forces de la police ont réussi à « éliminer des cibles terroristes soigneusement choisies », a-t-il expliqué à Diyaruna, lors de ce qu'il a qualifié d'opération « rapide et de qualité ».


Deux membres de la police fédérale lors d'une opération contre un avant-poste de l'EIIS dans les faubourgs d'al-Hawija sur cette photo publiée en ligne le mardi 13 mars. [Photo fournie par le commandement de la police fédérale]

Deux membres de la police fédérale lors d'une opération contre un avant-poste de l'EIIS dans les faubourgs d'al-Hawija sur cette photo publiée en ligne le mardi 13 mars. [Photo fournie par le commandement de la police fédérale]

Cette attaque-surprise a permis de « détruire complètement des dizaines de tunnels, de caches et de bases utilisés par des éléments de l'EIIS », a poursuivi al-Khazali.

« D'importants stocks de munitions et d'engins explosifs ont été saisis et supprimés, en les faisant exploser en lieu sûr », a-t-il ajouté.

Il n'y a eu aucun affrontement lors de cette attaque, car la police n'a trouvé aucun militant retranché dans ces sites, a indiqué al-Khazali, précisant que des recherches avaient été menées dans les zones proches de ces sites pour traquer et arrêter des éléments de l'EIIS.

Parmi ces zones se trouvaient les villages et les bourgades d'al-Saadouniya, Wadi Umm al-Khanajir, Wadi Zughaitoun, al-Kubba al-Rifaiya, al-Rashad, al-Riyadh et Daqouq.

Les opérations « ne s'arrêteront pas avant que toutes les cellules terroristes se cachant dans les zones libérées de la province de Kirkouk ne soient éradiquées et que le danger soit éliminé », a déclaré al-Khazali.

Opération de l'armée à Diyala

Lundi, l'armée irakienne, avec le soutien de volontaires locaux, a mené une opération similaire dans la province occidentale de Diyala, non loin de la frontière avec celle de Salaheddine, a poursuivi al-Khazali.

Cette opération de Diyala s'inscrivait « dans le cadre d'une série d'opérations lancées par toutes les branches des forces irakiennes, partageant toutes le même objectif d'éradiquer les résidus et les dernières poches de l'EIIS », a indiqué al-Khazali.

Parmi les zones couvertes par cette opération se trouvaient le bassin d'al-Nada, Wadi Thalab, et Wadi Qazlaqas, au nord-est de la ville de Baqouba, dans le centre de la province de Diyala.

Ces opérations sécuritaires interviennent au lendemain d'attaques contre des civils, a-t-il indiqué, notamment l'assassinat d'une famille de cinq personnes, dimanche 11 mars dans la soirée, lorsque leur voiture a été arrêtée par des éléments de l'EIIS à un poste de contrôle sur la route reliant Kirkouk à Bagdad.

Aimez-vous cet article?

1 Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha