2017-10-10

L'Irak récupère les corps d'un équipage d'avion abattu par l'EIIS

  • * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE

Les forces irakiennes ont retrouvé les corps de deux membres de l'équipage d'un avion abattu par "l'Etat islamique en Irak et en Syrie (EIIS) l'année dernière, a fait savoir l'AFP mardi 10 octobre.

Le Cessna 208 Caravan a été abattu au-dessus de la ville d'al-Hawija, un ancien bastion de l'EIIS qui a été repris par les forces gouvernementales la semaine dernière.

"Les corps des deux membres de l'équipage tués dans l'accident de leur Cessna Caravan à al-Hawija en Mars 2016 ont été trouvés", a déclaré l'armée de l'air.

"Les djihadistes avaient caché les corps du général de brigade Ali al-Uboudi et le commandant Mohammed al-Shikhli", a-t-il ajouté, notant qu'une recherche était en cours pour retrouver le corps du troisième membre d'équipage, le colonel Mohammed Abdel Kassar.

L'EIIS a déclaré avoir utilisé l'artillerie antiaérienne pour abattre l'avion qui avait participé à un bombardement contre al-Hawija le 16 mars 2016.

Il a publié des images montrant ses combattants célébrant autour de l'avion abattu et les restes de son équipage.

Dans sa version de combat, le Cessna 208 peut être utilisé pour lancer des missiles Hellfire guidés au laser.

Les troupes irakiennes ont envahi al-Hawija jeudi, reprenant le dernier grand centre de population détenu par l'EIIS en Irak, à l'exception d'un tronçon de la vallée de l'Euphrate à côté de la frontière syrienne.

Les combats sont toujours en cours dans la campagne autour de la ville, cependant, les troupes tentent de reprendre 60 villages encore détenus par les extrémistes et atteindre les lignes kurdes au nord et à l'est.

Les forces kurdes ont été attaquées mardi près de la ville de Dibis, au nord-ouest de la capitale provinciale Kirkouk, a indiqué un responsable à l'AFP.

"Certains djihadistes ont brandi un drapeau blanc puis ont attaqué nos combattants, tuant l'un d'entre eux", a déclaré l'officier kurde.

Il a dit que les combattants peshmergas kurdes ont répondu, tuant huit combattants de l'EIIS et en capturant trois.

Aimez-vous cet article?

Di icons no 0
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha